Mon blog

Chronique littéraire

Otto (Tome 3, Le Clan Wilde)

Lucy Lennox – 13 Avril 2022 – Juno Publishing

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Contemporain – Friends to Lovers – Érotisme – Pompiers – Policier – Humour – Famille.

RÉSUMÉ : Otto

Seth Walker était mon premier amour et j’avais juré qu’il serait mon dernier. Même après qu’il ait déménagé durant notre dernière année de lycée, nous avions juré de nous retrouver après avoir obtenu notre diplôme. Mais quand il a rompu soudainement sans explication et qu’il m’a brisé le cœur, c’était à mon tour de fuir.

Après dix ans de service dans la marine, je suis finalement rentré à la maison, prêt à reprendre ma vie en tant que nouvelle recrue des pompiers de Hobie. Malheureusement, à la minute où je pose les yeux sur le nouveau shérif de la ville, je sais que je suis foutu. Le meilleur flic de Hobie n’est autre que Seth Walker.

Il s’avère qu’il est lui aussi rentré à la maison. Et il a quelques explications à donner.

Walker

Je pensais faire le bon choix quand j’ai quitté Otto Wilde il y a dix ans. J’avais tort. Je pensais aussi que je pouvais revenir à la maison sans avoir à faire face à mes erreurs passées. J’avais tort à ce sujet aussi.

Ce sur quoi je n’ai pas tort : Le fait que mon cœur s’enflamme dès que je pose les yeux sur cet homme. Le fait que je ne peux pas imaginer ma vie sans lui. Le fait que les choses sont toujours aussi compliquées maintenant, qu’elles l’étaient à l’époque. Et le fait que j’ai beaucoup de chemin à parcourir si je veux le reconquérir.

Au moment où les choses commencent à chauffer entre nous, un pyromane en série frappe et les soupçons se resserrent. J’ai déjà perdu Otto à cause d’un secret il y a longtemps, il est hors de question que je laisse une autre menace faire partir notre avenir en fumée.

Parce qu’Otto Wilde est à moi, et je n’ai pas l’intention de le laisser repartir.

LES + : Plume – Histoire – Personnages – Otto
LES – :

MON AVIS : 4,5/5

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing pour l’envoi de ce Service Presse.

En grande fan de Lucy Lennox, je ne pouvais passer à côté de ce tome ! Même si je n’arrive toujours pas à préférer cette saga à l’original, j’ai passé un très bon moment. 

Otto est de retour à Hobie. Lui qui a toujours rêvé de s’installer là-bas après son service va vite déchanter quand il retrouvera Walker. Le shérif est aussi de retour avec sa famille. 10 ans sans l’amour de sa vie, il est prêt pour se battre. Mais quand des incendies s’enchaînent, il devient légitime de se demander s’ils auront le droit à leur « pour toujours »

Otto détient la palme de mes préférences dans cette saga ! Quel héros : humain, gentil, touchant, disponible et je peux encore en dire plein. Il m’a donné tellement d’émotions. Puis bon un pompier tatoué ? Je suis faible ! 

J’ai eu plus de mal avec Seth. J’ai eu le cœur brisé au chapitre 2, et j’ai le pardon moins facile il faut croire. Mais j’ai fini par étonné par son caractère et je me suis finalement attachée à lui. 

Un duo parfait. Une évidence depuis l’enfance. Et malgré les années, ils nous prouvent la puissance du vrai amour. Mon esprit romantique a adoré. Et encore plus les lettres échangées en début de chapitre. 

Mais pour le coup, la romance n’est pas toute seule au centre de ce roman. Elle est importante, mais l’intrigue autour des incendies a une réelle incidence sur l’histoire. J’aurais aimé quelques chapitres pour comprendre plus de choses sur le « après ». 

Un plaisir de retrouver tout le clan Wilde. Mais qu’est-ce qu’ils sont nombreux ! Je me mélange encore un peu. Surtout pour ceux dont nous n’avons pas encore de tome. Avec l’épilogue, pas besoin de se poser des questions sur le protagoniste suivant, et je serais encore une fois présente. 

Je vous recommande forcément ce roman et il terminera en version papier dans ma bibliothèque avec ses frères et cousins ! 

MOMENT FORT :

Le chapitre 2. Je ne m’en remets toujours pas. 

EXTRAIT :

« Même si j’avais passé dix ans à le haïr de m’avoir quitté, je le voulais si désespérément que ça me coupait le souffle. Je ne savais pas ce que je deviendrais si je me confiais à lui et qu’il me rejetait à nouveau. » 


« – Parce que je t’aime, bordel ! Je t’ai toujours aimé. Le seul que j’ai toujours voulu, c’est Ottawa Hubert Wilde. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez d’autres livres du même thème!