Mon blog

Chronique littéraire

Red Hood (Tome 1, Il était une fois)

Evan Regan & Axel Rolf – 15 Février 2022 – Autoédition

THÈMES ABORDÉS : Policier – Suspense  – Romance MM – Conte revisité

RÉSUMÉ : « La vie n’est pas un putain de conte de fées ! »

Toutes les belles histoires commencent par il était une fois, mais celle de Red Hood est loin d’en être une.

Des années ont passé, et l’enfant qui a quitté le Montana avec sa mère est devenu un jeune agent de police téméraire et marqué par ses années de service à Chicago. Fraîchement de retour dans sa ville natale, Red s’enfonce dans les tréfonds d’une affaire de meurtre irrésolue et oubliée par la police. Le principal suspect est le sauvage Wolfgang Muller, un homme sombre et solitaire vivant à la lisière des bois, qui n’a jamais pu être arrêté. Dès leur première rencontre, l’aura menaçante que dégage la « bête » de Blackwood intrigue le nouvel agent décidé à le percer à jour.

Pour mener à bien son enquête, Red devra faire preuve de prudence et trouver des réponses avant que les griffes du loup ne se referment sur lui. Car au milieu des forêts sombres du Montana, le danger rôde toujours.

LES + : Plumes – Histoire – Personnages.
LES – :

MON AVIS : 4,5/5

Je remercie Axel et Evan pour l’envoi de ce Service Presse.

Vous savez depuis le temps, je suis fan de ce duo de plumes et j’ai même réussi à convertir ma mère ! Une réelle addiction et je valide ce nouveau titre ! Un achat papier à offrir à Madame. 

Pour la petite histoire, c’est avec ce roman que les garçons se sont lancés dans le romantic suspense et le défi est relevé ! Je suis si triste de quitter cet univers. 

Mais qui est le grand méchant loup ? Alors que Hood revient dans sa ville natale, il va être confronté à des crimes non élucidés. Mais est-ce vraiment le mouton noir qui agit impunément dans la vie ? Ou la police fait-elle preuve d’aveuglement ? 

L’univers est marqué par une ville où tout se sait et où tout le monde se connaît. Pourtant, nos deux héros suffisent amplement à l’histoire. Bon je cède un peu. Mon coeur a été charmé par la personnalité solaire de Simon. 

Red est un héros parfait : gentil, honnête, droit. Mais j’ai aimé qu’il est un côté plus sanguin à écouter son cœur et son instinct. C’était vraiment agréable d’avoir un tel personnage. 

Wolf est aussi un homme à découvrir. Un ours des montagnes, un homme plein de secret. Mais grâce à l’alternance des points de vue, il nous a montré un côté plus tendre que j’ai beaucoup aimé. Mais surtout son calvaire m’a touché. 

Deux hommes qui n’avaient pas de point en commun et pourtant qui s’accordent à la perfection. Un duo qui me plait des cœurs plein les yeux, surtout avec la dernière scène malgré la déception de les quitter. 

À force de lire ses quatre mains, j’aime ce côté brut de décoffrage que nous offrent les garçons. Pas forcément de mots doux ou de grandes déclarations. Mais des gestes, attentions, phrases qui nous donnent tellement d’émotions. 

 Ce roman est le premier tome d’une nouvelle saga de romance suspense basée sur la réécriture des contes. Ils pourront donc se lire indépendamment. Et même si j’ai hâte de poursuivre l’aventure, savoir que je le reverrais plus ce duo m’attriste. Mais attention ! Cain et Viktor restent mes chouchous. 

Ce n’est pas qu’une romance. Le côté policier/suspense est présent du début à la fin. La tension est là, c’est palpitant et addictif et à aucun moment je n’ai pu me dire oh c’est vite vu. Les rebondissements sont inattendus et placés à la perfection. Un régal.

En résumé, vous l’aurez compris, un excellent moment de lecture que je vous recommande fortement ! 

MOMENT FORT :

Les retrouvailles 

EXTRAIT :

« — Le dernier a pris sa retraite ?

— Non, il a fait un genre de dépression. On lui a proposé de prendre la tête de la prison du comté, mais il a préféré être muté dans la garde du parc national de Yellowstone.

— Merde, qu’est-ce qui lui est arrivé ?

— Sa femme l’a fait cocu.

Putain, on est vraiment à la campagne. »


« — T’aurais aimé me parler de quelque chose avant que je m’en aille ?

Je n’attrape pas la perche qu’il me tend et me contente de lui répondre :

— Ton cul surpasse de loin ceux des autres mecs que j’ai connus.

Il lâche un souffle amusé par le nez.

— Tes mots sont de la poésie à mes oreilles.

Il ouvre la porte et sort sous le porche.

— À plus, Wolf. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez d’autres livres du même thème!

Bloodline (Tome 2)

Chronique littéraire

Bloodline (Tome 1)

Chronique littéraire