Mon blog

Chronique littéraire

Au c(h)œur des vagues

Julie Thomières – 17 Décembre 2021 – Editions Alter Real

Un retour aux sources

THÈMES ABORDÉS : Contemporain – Transidentité – Romance MM – Psychologie – Famille – Amitié – Violence – Passé difficile.

RÉSUMÉ : Kurt et Handrea se sont rencontrés à quatre ans, et pendant onze ans, ils ont partagé un amour intense, passionnel même, comme s’ils étaient les pièces d’un puzzle et qu’ensemble, ils pouvaient affronter les tourments de leurs vies.

Jusqu’à ce qu’Handrea révèle à son petit ami qu’il est un garçon prisonnier d’un corps de fille. À quinze ans, Kurt s’enfuit chez son père, à l’autre bout du monde.

Douze ans plus tard, Kurt s’est construit une vie à Los Angeles, et il est obligé de revenir en Australie : sa mère est condamnée. Un cancer. Les médecins lui donnent quatre mois. Quatre mois qui ne sont qu’une parenthèse. Le passé n’a pas à refaire surface.

Sauf que le passé ne l’entend pas de cette oreille.

Handrea est un homme accompli, qui a fait de sa passion pour le surf son métier et qui est parvenu à façonner son corps pour être en accord avec son genre. Il a trouvé un équilibre, et est heureux. Du moins, c’est ce qu’il croit.

Peut-être qu’il a perdu la pièce qui le complétait ?

Et peut-être qu’il peut la retrouver ?

Mais à quel prix ?

LES + : Plume – Univers – Personnages – Emotions
LES – :

MON AVIS : 5/5

Je remercie les Editions Alter Real pour l’envoi de ce Service Presse.

Julie Thomières est pour moi une auteure à suivre et elle me le prouve encore une fois. Je suis tombée sous le charme de sa plume avec son roman précédent donc je n’ai pas eu à me poser longtemps la question pour ce titre. Quelle claque encore une fois.

Kurt a quitté son Australie natale il y a douze ans. Il a quitté une mère tyrannique, une tante aimante et l’amour de sa vie. Il doit maintenant retour dans ce lieu source de peine. Mais c’est surtout le moment de retrouver sa pièce manquante.

Un héros absolument sublime. Ce garçon qu’on a connu drôle et joueur, nous montre une facette plus faible. Un petit garçon blessé par une enfance difficile, un jeune homme qui tente de se reconstruire alors que tout est contre lui. Sauf son autre H. Il est fabuleux, je n’ai pas d’autres mots. J’aurais voulu être là pour le prendre dans mes bras et lui rappeler qu’il est quelqu’un qui mérite tellement plus.

Julie m’a apporté tellement d’émotions entre son passé et son présent. Je ne m’attendais pas à la moitié des situations et elle a géré cela d’une main de maître. Un héros qui me marquera.

Handrea est né dans le mauvais corps. Il aura dû attendre dix-huit ans pour entreprendre les étapes vers son vrai lui. Un héros, une âme pure qui réussira à garder le sourire malgré les épreuves. Mais sera-t-il assez fort devant celui qui lui a brisé le coeur ?

Un héros qui amène le sujet de la transidentité que l’on ne voit pas assez encore. Un sujet traité avec justesse malgré les travers de la transphobie. Pas de drama, tout est réel et crédible et je remercie Julie pour cela. Même si Kurt a pris un morceau de mon âme, j’ai aimé ce jeune homme pour sa douceur, son coeur si grand et si fort.

Alors oui, je serais honnête, mon coeur reste avec Jude et Michigan mais j’ai aussi beaucoup aimé ce duo. Nous sommes dans un slow-burn. Nos héros ont une date limite, ils vont réapprendre à se connaitre puisqu’ils sont deux personnes totalement différentes. Mais deux âmes-soeurs se retrouvent toujours et ils nous le prouvent.

C’est beau, doux et tout en finesse comme à chaque fois avec cette auteure et c’est pour cela que je suis fan d’elle. Vraiment, je voudrais vous faire un éloge pour cette plume si mélodieuse. Elle me transporte et je ne vois pas les pages tourner avec elle. S’il vous plait, lancez-vous dans un de ses titres : vous ne regretterez pas.

Ils ne sont pas seuls. L’ambiance amitié est très présente avec Liam, Malia et bien sûr ceux rester en Amerique. Un énorme plaisir de revoir Jude et Michigan si vous n’avez pas encore compris : ce sont mes chouchous ! Mais aussi un aspect familial surtout du côté de Kurt avec son père et son demi-frère Brandon que j’adore ! Votons pour son histoire, prochainement. Mais aussi Ariana et Isabella. Deux femmes qui montrent qu’on peut partager le même sang sans partager d’amour.

Et c’est la force de Julie : sa maîtrise des émotions. J’ai souri, j’ai ri, j’ai eu les larmes aux yeux et j’ai haï des personnes. Certains auront su se faire pardonner et d’autres méritent clairement le bûcher. Mais même dans la souffrance, c’est pour cela que j’aime cette plume.

Ce roman, c’est l’histoire de deux garçons qui se sont aimés dès leur plus jeune âge, qui ont appris à vivre l’un sans l’autre avec un morceau de leur coeur en moins. C’est l’histoire de deux garçons qui se retrouvent, qui apprennent à se redécouvrir et qui recollent leur coeur.

Une sublime histoire qui va rejoindre ma bibliothèque papier. Merci Julie pour m’imerger ainsi dans chacune de ses histoires. Je vous recommande fortement cette beauté, à lire et à apprécier à sa juste valeur.

MOMENT FORT :

Il y en a tellement. Mais même si les moments avec Ace sont mes préférés, je dirais la révélation sur le départ de Kurt douze auparavant.

EXTRAIT :

« [BRANDON : Tu seras éternellement un enfant à nos yeux]

[MOI : Je suis plus vieux que toi, enfoiré]

[BRANDON : Comme quoi, l’âge ne fait pas la maturité] »


« Je n’ai pas besoin qu’il le précise pour savoir que c’est lui. Je le ressens dans chaque parcelle de mon corps, comme si mon âme n’avait jamais oublié l’aura de la sienne.  »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!