Mon blog

Chronique littéraire

L‘Ombre d’un étranger (Tome 1, Agents secrets)

John Wiltshire – 17 Novembre 2021 – Editions Bookmark

L’heure des vérités

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Érotisme – Suspense – Violence – Secrets.

RÉSUMÉ : Après une mission qui a mal tourné, l’ex-soldat d’élite Ben Rider se retrouve pris pour cible. Heureusement, il sait qu’il peut compter sur son supérieur, Sir Nikolas Mikkelsen, chef de l’unité Black Ops, pour qui Ben entretient des sentiments qui n’ont rien de professionnel.

Mais le peut-il vraiment ? Car Sir Nikolas vit dans le mensonge. Un mensonge si écrasant que Ben se rend compte qu’il est tombé sous le charme d’un parfait (et dangereux) étranger.

LES + : Plume – Suspense.
LES – : Trop de scènes intimes.

MON AVIS : 3,5/5

Je remercie Laurenna et les Editions Bookmark pour l’envoi de ce Service Presse.

Un titre choisi pour sa couverture. J’ai à peine lu le résumé que je voulais découvrir ce roman. Pour autant, après lecture, je suis vraiment entre deux chaises. J’ai aimé ma lecture, mais plusieurs points m’ont chagriné donc je suis dans le doute.

Ben est agent pour Nikolas depuis plusieurs années. Quand le passé refait surface, ils vont devoir être soudés pour survivre. Entre érotisme et sentiment, il n’y a qu’un pas.

Commençons par les personnages. Deux héros qui m’ont déstabilisé et je vais tenter de vous expliquer pour le mieux car mon sentiment premier est de bien les aimer. Je vous promets ce titre me rend dingue.

Ben est un homme étranger dès le départ. Il perd l’homme qui partage sa vie et en peu de temps passe à autre chose. Puis nous comprenons ses sentiments envers son binôme, sentiments qui datent et qui expliquent tout. Un homme blessé par un passé familial, mais surtout un homme amoureux et prêt à tout pour protéger celui qui fait battre son coeur.

Un héros attachant par bien des manières même si certains aspects de sa personnalité sont bipolaires. Un coup sûr de lui, il devient guimauve sous les doigts de son amant. Un ancien militaire qui sait se défendre, mais c’est surtout son amour pour son chien qui m’aura fait flancher.

Nikolas est très mystérieux. Il est le coeur de l’intrigue pour ce premier opus et les révélations faites sont inattendues. Pour le coup, j’ai aimé cet aspect. Sa façon de percevoir son enfance pour ensuite réaliser l’horreur des actes subis. Mais j’ai aimé aussi cet homme froid qui arrive à délivrer quelques sentiments pour son âme soeur.

Pour autant, si individuellement leurs histoires m’intéressent, je suis plus dubitative en duo. Un couple touchant, qui fonctionne et qui pourrait vraiment me plaire. Mais beaucoup trop de scènes intimes. Certaines détaillées, d’autres sous-entendues. Si normalement cela peu ne pas être dérangeant, j’ai fini par me demander comment ils faisaient pour marcher.

Le côté suspense m’a plu. Que ce soit les premières enquêtes, puis les problèmes plus personnels. L’imagination de l’auteure est dingue et je me suis prise au jeu. C’est palpitant et cela reste addictif. La plume est fluide et ce roman se lit très facilement.

En résumé, j’ai envie de poursuivre mais j’espère que les sentiments seront plus présents par rapport aux scènes intimes. Je me demande ce que John va nous réserver pour la suite de cette aventure romantic suspense. Je vous recommande de vous lancer, voir si nos avis divergent ou non !

MOMENT FORT :

La vérité sur Nikolas

EXTRAIT :

« En amenant sa bouche contre l’oreille de Nikolas, il dit d’une voix étouffée :

— Je savais pas à quel point tu pourrais me manquer. Un mois ensemble et je me retrouve complètement perdu sans toi. »


« — Non. Ne renonce pas à moi, Benjamin. J’ai dit n’avoir peur de rien, j’ai menti, comme toujours. Tu as raison. Je suis terrifié à l’idée de te perdre. Tu ne m’as pas parlé durant trois jours et j’ai pensé… j’avais besoin que tu saches… j’ai besoin que tu saches à quel point tu es important pour moi. Toi tout entier, pas seulement les côtés que j’avais prévu d’apprécier avant que tu m’imposes de force ce cœur-à-cœur. Les choses pourraient changer pour moi, très prochainement. Je ne peux pas… je ne… je suis désolé, Ben. »


« — Et si on arrive pas à la retrouver ? Et si elle était pas…

— Si tu finis cette phrase par « vraiment réelle », tu peux descendre de la voiture et rentrer à pied »


« — Grand nigaud. J’aimais bien fumer… mais toi, d’un autre côté…, poursuivit-il en baissant les yeux sur Ben, nu dans les vagues, ses longs cheveux en pétard raidis par le sel, le vent, l’eau et il soupira tristement. Toi, je t’adore. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez d’autres livres du même thème!

La Confusion du juge

Chronique littéraire