Mon blog

Chronique littéraire

Joyeux noël Boss !

Kayley Loring – 16 Décembre 2021 – Juno Publishing

Une évidence 

THÈMES ABORDÉS : Romance – Noël – Contemporain – Humour – Famille – Travail – Faux Petit Ami.

RÉSUMÉ : Quelle est la dernière chose que vous voudriez que votre assistante vous voie faire le matin après avoir fait l’amour avec elle, ivre et en colère, dans une chambre d’hôtel pourrie ? Danser nu dans votre chambre d’hôtel sur « Come and Get Your Love » comme Star-Lord dans Les Gardiens de la Galaxie ? Oui. Moi aussi.

Et pourtant, nous y voilà.

Ce n’est même pas la chose la moins professionnelle qui soit arrivée entre nous ces deux dernières semaines.

La première, c’est quand j’ai accepté de lui accorder un congé pour Noël, mais seulement si elle m’accompagnait à trois repas de famille en tant que petite amie, fausse petite amie évidemment.

La seconde, c’est quand elle m’a surpris en train de chanter une chanson de Noël sur la scène du bar minable de l’hôtel.

La troisième, c’est le sexe torride, alcoolisé et frénétique qui a suivi, mais je ne le regrette pas.

Et elle n’a même pas encore découvert la vraie raison pour laquelle j’ai besoin d’elle à mes côtés pendant les fêtes. Je dois me ressaisir avant de faire la chose la plus stupide et la moins professionnelle qui soit : tomber éperdument amoureux de la seule assistante qui ait tenu plus d’un mois à ce poste et qui prétend me détester, moi et mes humeurs, plus qu’elle ne déteste le lait de poule.

Et j’ai vu à quel point elle déteste le lait de poule.

LES + : Plume – Humour – Personnages – Duo – Histoire.
LES – :

MON AVIS : 5/5

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing pour l’envoi de ce Service Presse ! 

J’ai hésité avant de demander ce titre car je savais que le mois de décembre serait chargé mais heureusement ! J’aurais été déçu de ne pas découvrir cette pépite ! 

Declan est le patron de Maddie depuis deux mois et est sous son charme depuis tout ce temps. Mais quand il va avoir besoin d’elle plus personnellement, les choses vont se compliquer. Sauf s’ils sont aidés d’un petit lutin ! 

Declan est démentiel ! Vraiment, il va me rester en mémoire. J’ai rarement vu un héros si drôle tout en étant sur de lui, autoritaire et quelque peu imbu de lui-même. Il est déterminé et c’est un conquérant ! Je suis dingue de lui. Un personnage comme j’aime.

Attention, Maddie vaut le détour aussi. Pas sa langue dans sa poche, intelligente et sur d’elle mais surtout de belles qualités comme la générosité et la disponibilité ! Mais purée, quelle héroïne !

Un duo fracassant ! Ils m’ont fait rire, ont fait trembler mon cœur. C’est rapide et efficace.  Nous sommes dans une romance bouillante, une attirance qui s’attise depuis un moment et attention à l’explosion. Ils sont parfaits et j’ai adoré les découvrir ! 

Une romance cliché : le patron et l’assistante, le pitsch du faux couple, les réunions de famille et la magie de Noël ! Mais la plume de l’auteure est si attractive que rien n’est déjà vu. Enfin si, mais c’est si bon ! Les émotions sont présentes dès le début et c’est vite addictif ! Les pages se défilent sans que l’on s’en rende compte et j’aime tellement ! 

Un univers familial complet. Que ce soit du côté de Maddie avec une sœur et une nièce hilarantes ! Je vous jure, elles sont à connaître. Mais aussi du côté de Declan avec les irlandais et les italiens. Du sang chaud, de l’alcool et beaucoup de nourriture. Un petit drame qui en fait n’a rien de triste. J’ai foncé voir et une histoire sur un d’eux existe ! Je l’attends de pied ferme.

En gros, un petit coup de cœur pour cette lecture, une auteure à suivre et un excellent moment de lecture ! Hâte de pouvoir la relire et ne passez pas votre chemin ! Venez dans cette romance de Noël drôle et efficace ! 

MOMENT FORT :

Les conversations par SMS.

EXTRAIT :

« – On peut juste dire que j’ai eu le béguin pour toi avant même de te voir pour la première fois. Ça a commencé quand tu travaillais encore pour Artie. Quand j’appelais pour lui parler. Pendant un petit moment, la meilleure partie de ma journée était de discuter avec toi au téléphone pendant environ trente secondes. Et maintenant, les seuls mauvais moments de ma journée sont que tu n’es pas là. Ou quand tu ne réponds pas à mes textos. »


« – Tu aimes être libre ?

– J’aime être libre pour la bonne femme… J’aime être libre de prétendre être le petit ami de la bonne femme. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Dans tes bras

Chronique littéraire

Joyeux noël Boss !

Chronique littéraire