Mon blog

Chronique littéraire

Tout aimer de nous (Tome 2, Tout aimer)

Claire Some – 02 Décembre 2021 – Mix Editions

L’amour multiple

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Trouple – Contemporain – Tranche de vie – Famille – Asexualité – Travail.

RÉSUMÉ : Retrouver Arthur – physiquement – n’a rien de bien compliqué pour Raphaël, qui est prêt à parcourir des milliers de kilomètres. Mais retrouver Arthur et ce qu’il représente – eux – ne sera pas si simple.

Arthur, lui, sait que des points restent en suspens dans leur histoire et que les choses ne devront pas redevenir comme avant.

Et puis il y a Luc, ce nouvel ami dont la vie s’entremêle à la leur.

Tout aimer de l’autre n’était qu’une étape, car bâtir un « nous » durable ne se fera pas sans accepter les différences.

Et elle est là, leur solution.

LES + : Plume – Histoire – Personnages.
LES – :

MON AVIS : 4/5

Je remercie Mix Éditions pour l’envoi de ce service presse. 

Le premier opus fut un réel coup de cœur pour moi. C’était mon premier de l’auteure et j’avais vraiment été charmé par cette plume si réaliste. Ce final était tant attendu et malgré ma petite sensation de rester sur ma faim, j’ai passé un très bon moment de lecture. 

 Nous retrouvons Raphaël et Arthur à quelques heures du précédent tome. Un amour puissant qui dépasse les problèmes. Ils vont devoir discuter pour comprendre comment faire fonctionner leurs relations et que leur amour dur pour toujours. Quand un ami aura besoin d’aide, la solution sera évidente pour nos héros.

Ce fut avec bonheur que j’ai pu retrouver notre duo principal. Malgré leurs différences et je n’aime pas ce mot vous le savez, j’ai trouvé que leur amour était si pur et original qui me touchait en plein cœur. De savoir qu’ils vont se battre pour garder ça m’a totalement charmé. 

Raphaël est toujours aussi impulsif, il gère mal certaines nouveautés, peut être égoïste, mais surtout c’est un homme amoureux qui veut trouver son bonheur. 

Arthur est toujours aussi passif. Il subit quand il a envie d’agir jusqu’à ce qu’il ouvre les yeux. Un homme asexuel qui sera bien dans sa peau, mais qui sera aussi prêt à tout donner par amour. 

Luc, cet ami sexuel qui se retrouve perdu entre travail et vie personnel. Ce garçon solitaire qui va devenir si important et qui va en vouloir plus. Le lien pour l’épanouissement d’une relation. Un garçon qui nous charme par de multiples façons. 

Pour me prononcer sur la romance, je ne vous cacherai pas que mes fesses sont entre deux chaises. Je n’aime pas les histoires avec des trouples, tout simplement car ce n’est pas une sexualité que je connais. J’ai déjà des difficultés en duo alors à plusieurs. De plus, j’ai toujours cette pointe de jalousie et malheureusement comme je connaissais le duo principal et que je l’avais tellement aimé comme ça, certains moments type scènes intimes ont été difficile pour moi. 

À contrario les scènes de moments à trois types bisous, câlins, rires et instants de vie, je les ai adorés. J’ai trouvé que l’auteure nous expliquait bien les relations de chacun et c’était logique qu’à un moment les sentiments s’en mêlent. Même si ce n’est pas un trouple typique puisque leurs interactions ne sont pas les mêmes. Et au final, ça marche. 

Alors même si le coup de cœur du premier volume ne se renouvelle pas, j’ai aimé retrouver la plume de Claire. Sa façon d’écrire est pour moi parfaite. C’est réaliste, criant de réalité. Elle gère les notions de tranches de vie, nous accompagne pages après pages et elle me conquiert à chaque chapitre. 

Un choix original, un sujet encore trop peu mis en avant alors merci Claire de tenter ce genre de défi littéraire. Un bon moment littéraire que je vous recommande. Sortez de votre zone de confort, vous ne le regrettez pas. 

MOMENT FORT :

Vacances à la Baule.

EXTRAIT :

« La fenêtre entrouverte amène un vent frais, même les éléments bénissent ce lit rempli. Selon Raphaël, ils forment les plus belles poupées russes du monde. »


« — T’as vu, j’ai fait comme toi, j’ai débarqué sans prévenir pour te sortir ce que j’avais sur le cœur !

— Je vois ça.

— Désolé d’avoir crié ! enchaîne-t-il sur le même air.

— Ne le sois pas.

— Qu’est-ce que tu veux dire ? peste Arthur, prêt à une engueulade qui lui paraît inévitable.

— Que je n’ai jamais été aussi amoureux et fier de toi. »


« — À nous trois, avec nos origines, notre bi, homo et asexualité, on est le cauchemar de l’extrême droite ! »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Tout aimer de toi

Chronique littéraire