Mon blog

Chronique littéraire

Play with Fire (Tome 4, Blades Hockey)

Maria Luis – 26 Novembre 2021 – Editions Alter Real

Une seconde chance

THÈMES ABORDÉS : Sport – Romance – Contemporain – New Adult – Amitié – Famille – Maladie.

RÉSUMÉ : Règle numéro 1 : ne jamais regarder en arrière.

On dit de moi que je suis le joueur le plus coriace de la NHL.

La Bête du Nord-Est. Sur la glace et ailleurs.

En tant que capitaine des Boston Blades, j’ai passé des années à bosser très dur pour que l’équipe remporte la Coupe Stanley. Mais l’équipe de direction des Blades a eu une drôle d’idée : nous faire participer à une émission de télé-réalité.

L’objectif : attirer plus de fans.

Notre mission : partager nos vies avec des millions de téléspectateurs, et si possible, les trucs croustillants. Voire sordides.

Plutôt recevoir un palet dans les couilles que d’être sous le feu de ce type de projecteurs !

Je n’accepterai de signer ce foutu contrat qu’à une seule condition : que la reine des médias de la Nouvelle-Angleterre dirige les opérations. Holly Belliveaux Carter.

La femme qui me rend fou et dont le seul rire m’excite. Sans parler de ses lèvres. Et de son corps. La seule femme que j’ai jamais aimée.

Le problème ?

C’est mon ex-femme.

Règle numéro 2 : oublier la règle numéro 1.

LES + : Plume – Univers – Histoire – Duo.
LES – :

MON AVIS : 4,5/5

Je remercie les editions Alter Réal pour l’envoi de ce Service Presse ! 

Une de mes sagas sur le Hockey et en MF préférées donc je ne pouvais pas passer à côté de ce nouvel opus et maintenant, ayant lu les remerciements, je croise les doigts pour que le cinquième opus puisse voir jour. 

Jackson et Holly ont été amoureux onze ans. Jusqu’à devenir des colocataires et avoir baissé les bras. Un an de séparation et les voilà liés par le travail. Mais la flamme est-elle vraiment éteinte ? 

Un couple terminé, mais en reconstruction. Ce n’est pas mon style de romance à première vue, mais ils prennent le top 3 du classement de cette saga. Ils sont si vrais, si amoureux. On comprend ce qui les a séparés, mais ils sont une évidence et quand Jackson décide de récupérer sa femme ? Votre cœur explose. 

Jackson est un héros comme on aime et en même temps atypique. Il n’a jamais eu que sa femme et malgré la séparation n’a pas changé de comportement. Une bête sur la glace et un nounours en présence de celle qu’il aime. Il est doux, protecteur et attentionné. On tombe sous son charme petit à petit et même ses erreurs sont vite effacées. 

Holly n’est pas en reste. Une jeune femme qui a tout sacrifié pour être une épouse dévouée. Une jeune femme qui a tenté de faire quelque chose uniquement pour elle, quitte à se perdre un peu. Mais surtout une jeune femme qui saura tendre les bras à celui qu’elle a toujours aimé, qui saura pardonner, comprendre et être présente. Une pépite. 

Un duo fracassant qui va nous offrir des étincelles. C’est un combat entre les deux. Un amour jamais éteint qui va reprendre ses droits pour que le bonheur soit de nouveau présent.

Mais c’est aussi une histoire sur le monde sportif et ses coulisses. D’un part, l’environnement des joueurs. Et c’était intéressant. L’équipe est très présente, ils nous donnent le sourire et l’auteure a vraiment réussi à nous donner l’impression de faire partie de cette famille. D’une autre part, les conséquences médicales d’un sport violent. Même si ce n’est pas hyper développé, c’est présent et c’est la triste réalité.

Un très bon tome que j’ai dévoré. L’addiction arrive assez rapidement. C’est prenant et j’aime beaucoup cette auteure. Je dois d’ailleurs tenter son autre saga. Je vous recommande fortement cette série qui selon moi peut se lire indépendamment pour les plus rebelles ! 

MOMENT FORT :

J’ai besoin de toi.

EXTRAIT :

« Je renifle.

Puis un petit garçon de quatre ans scelle le statut de pécheur d’André Beaumont. Il lève un bras en l’air, et hurle au moment où André lâche Zoé et recule :

— Maman ! Maman, monsieur Beaumont a une épée dans son pantalon ! J’en veux une aussi grande que la sienne !

Je me concentre sur l’expression choquée d’André à travers l’objectif.

Clic.

Je n’ai peut-être pas le mari, la clôture blanche ou les deux enfants que je voulais, mais punaise, j’adore mon boulot !

Certains jours, ça me suffit. »


« Les journalistes sportifs l’ont adulé ce printemps-là : ils l’ont surnommé le Grand Méchant du hockey. La Bête du Nord-Est. Le seul homme qui faisait passer la victoire de son équipe avant sa propre santé.

Ce n’est pas dans ses gènes, d’abandonner ou de tourner le dos à l’adversité.

Sauf pour nous. »


« Parfois, la romance ne se résume pas à des séances de câlins et à de la lingerie, mais consiste à s’accrocher au bord du matelas et à prier pour ne pas tomber lorsque sa femme décide de monopoliser tout le lit. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez d’autres livres du même thème!