Mon blog

Chronique littéraire

Prélude (Tome 1, Erik et Daisy)

Suanne Laqueur – 06 Octobre 2021 – Editions Bookmark

Apprendre à pardonner… 

THÈMES ABORDÉS : Drame – Danse – Coup de foudre – Tranche de vie – Romance – Contemporain – New Adult – Amitié – Famille.

RÉSUMÉ : Il règne sur les coulisses. Elle s’épanouit sous les projecteurs.

Erik « Fish » Fiskare étudie à l’université de Philadelphie pour devenir technicien de théâtre. À vingt-deux ans, il est en couple avec Daisy Bianco, son âme sœur, une magnifique et talentueuse ballerine à l’avenir prometteur. Entre elle et son meilleur ami, le charismatique et passionné William Kaeger, partenaire de danse de Daisy, il trouve enfin son équilibre.

Entourés de leurs amis et mentors, Fish et Daisy construisent au fil du temps leur amour et leur quotidien comme on bâtit une cathédrale.

Mais quand une tragédie touche leur groupe, c’est la cathédrale de leurs vies qui tombe en ruine.

Le jeune machiniste découvre alors que face à l’adversité, l’amour n’est pas toujours suffisant pour vous faire rester. Pourtant, c’est parfois aussi la seule chose qui peut vous faire revenir.

LES + : Plume – Erik – Sujets – Émotions.

LES – : Daisy.

MON AVIS : 5/5

Je remercie Laetitia et les editions Bookmark pour l’envoi de ce Service Presse.

Un choix influencé par les avis déjà posés. C’est une réédition, du moins pour ce premier volet. Les commentaires étaient élogieux surtout concernant la plume et les émotions donc je me suis dit : pourquoi pas ? Mais rien n’aurait pu me préparer à ça.

Erik rencontre le regard de Daisy et tombe amoureux. Un amour passionnel, fort et indestructible. Jusqu’à ce que la Faucheuse arrive, les gens changent et les trahisons se présentent. Erik quitte tout pour essayer de vivre. Mais arrivera-t-il à respirer ?

Nous suivons cette histoire à la troisième personne avec le point de vue d’Erik. Un garçon avec un passé familial compliqué et une notion de l’amour abstraite. Pourtant Daisy est une évidence et quand ses sentiments sont partagés, il n’a qu’un mot : Merci. Ce héros m’a brisé. Je n’ai pas d’autres mots. J’écris cette chronique avec les larmes. Il est si fort, anéanti et pourtant si combatif. J’ai tout ressenti, chaque blessure, chaque couteau. Une pépite. Je l’aime pour tout ce qu’il représente.

Daisy est jeune, mais un événement va changer toute sa façon d’être et sa perception de l’avenir. Pour autant, je ne peux pas l’aimer, c’est maladif. C’est impardonnable et même si elle choisit les bons mots, je ne peux tout simplement pas.

Ils ne sont pas seuls. Will, Lucky, David, Opie, James. Importants, des acteurs de cette scène à cœur ouvert. Des personnages hauts en couleurs avec leurs qualités et leurs défauts. C’est tellement bien écrit qu’on a l’impression de les connaître.

Cette histoire est une romance, mais surtout une histoire de pardon. Quand on a donné son coeur, son âme et que la personne qui représentait notre monde nous le brise, comment se révéler ? Quand notre ami explose votre vie en un coup, comment rebondir ? Un roman en plusieurs parties, pour comprendre comment Erik a trouvé l’amour, l’amitié, un travail d’une vie pour ensuite affronter les enfers.

Cet opus provient d’une trilogie que je ne terminerais pas. Attention, on peut entrer donc une zone de spoiler. Le deuxième opus est sur le vécu de Daisy et vous comprendrez que vu la haine que je lui porte, je ne passerais pas un bon moment. Le troisième sur leur couple et je ne peux pas pardonner. Encore moins quand vers la fin, le problème est Erik alors que non. En tout cas, ce n’est pas concevable pour moi. Donc je préfère m’arrêter la.

C’est un coup de cœur et je vais le garder près de moi, la suite pourrait modifier mes sentiments et je n’en ai pas envie. J’ai aimé Erik, j’ai aimé les sujets, j’ai aimé la plume. Les émotions m’ont transplanté, j’ai vécu ma lecture comme rarement ça me fait. Et j’espère que vous m’accompagnerez. Laissez-vous aussi un bon de votre âme dans cette tranche de vie.

C’est beau, c’est dur, mais ça vaut le coup, je vous en fait la promesse.

MOMENT FORT :

L’appel au secours de Erik.

EXTRAIT :

« Je suis en train de tomber amoureux.

C’était la première fois qu’il se sentait aussi fortement et aussi instinctivement connecté à une fille sans pour autant avoir aucune connaissance intime d’elle. »


« — Un biscuit même en miettes est toujours bon.

Ils se fixèrent un long moment.

— J’aime toujours ce que nous avons, murmura-t-elle.

— Je nous aime toujours, dit-il en prenant un morceau de pepparkakor. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Découvrez d’autres livres du même thème!