Mon blog

Chronique littéraire

La Mélodie des Limbes

Nina Gorlier – 15 Septembre 2021 – Magic Miror Editions

THÈMES ABORDÉS : Famille – Rêve – Deuil – Monde onirique – Conte revisité – Métamorphose

RÉSUMÉ : « Comment vivre sans rêver ? »

Elisabeth Branwen souffre depuis longtemps d’un vide dans le cœur qu’elle ne parvient pas à nommer. Ses proches la trouvent fantasque et réservée, le médecin de famille s’inquiète de sa santé mentale. Seul son ami imaginaire, Frederik, un être aveugle, mi-homme mi-corbeau, adoucit ses peines. La jeune-fille le rejoint chaque nuit : capable de faire des rêves lucides, elle se réfugie dans les songes pour fuir cette réalité qui ne lui correspond pas.

Son monde bascule le jour où elle croise le chemin de l’Entrepasseur, l’étrange entité qui régit le monde onirique. Son défi est implacable : elle a sept jours pour trouver trois clés qui la mèneront au plus profond de ce royaume. Si elle ne réussit pas avant le temps imparti, Frederik devra mourir.

Dans ce royaume à l’automne éternel, à qui pourra-t-elle se fier ? Confrontée au jeu cruel de l’Entrepasseur, Elisabeth devra faire un choix : renoncer au confort de ses rêves ou prendre le risque de rester à jamais prisonnière de ces Limbes.

LES + : Plume – Histoire – Emotions.
LES – :

MON AVIS : 5/5

Je remercie Magic Mirror Editions pour l’envoi de ce Service Presse via Simplement pro.

Quand ce titre m’a été proposé, je me suis rappelé le conte original puis Je me suis dit pourquoi pas. Pourtant rien n’aurait pu me préparer à cette lecture.

Elisabeth est considérée comme une enfant à l’esprit limité. Pourtant elle possède un secret, un lieu où elle se retranche chaque nuit. Quand une petite fille va lui proposer un jeu, elle fera tout pour réussir.

C’est difficile de poser les mots et je ne me rappelle pas avoir eu une chronique aussi dure à écrire. Tout ce que je veux dire me semble spoiler et ce n’est clairement pas quelque chose que j’aime donc je vais tenter de rester dans le droit chemin et modifier un peu ma base de chronique.

Elisabeth est une jeune fille surprenante. C’est une ancienne époque où les choses ou personnes différentes sont mal jugées et c’est ce qui arrive à la jeune fille. Heureusement, elle a une force de caractère qui va l’aider dans sa quête.

Elle ne sera pas seule. Nous rencontrons sa famille, et d’autres personnes qui croiseront sa route. Une famille aimante qui a fait de mauvais choix quelques fois, mais qui ont toujours aimé leurs enfants. Des personnages surprenants et remplis d’émotions. Que l’on a appris à craindre pour ensuite les aimer.

Une quête oui, vers l’inconnu. Pendant une grande partie de ma lecture, je me posais beaucoup de questions. Pourquoi ses informations, comment peut-elle arriver à la solution ? Tout est flou et désespère dans ma tête. Mais quand on commence à comprendre le cheminement cela devient juste, réaliste et absolument sublime.

Les émotions sont denses, et cela fait mal. Les messages sont beaux dans la douleur. Une fin ouverte selon notre perception. Mais une lecture juste. Et quand l’on termine avec la lecture des remerciements, les larmes coulent.

Une très belle surprise, une jolie découverte que je vous invite à découvrir. Si la couverture est belle, le titre est parfait et le contenu est une beauté à lire.

MOMENT FORT :

L’histoire d’Elisabeth.

EXTRAIT :

« – Si tu veux… Pour être plus précise : il a perdu son âme.

– Comment ça, « perdu » ? s’indigna Elisabeth. Ce n’est pas un bouton de manchette ou un dé à coudre ! Ça ne se perd pas, une âme !

– Bon, j’avoue ! râla la petite. Je l’ai volée ! Voilà le but du jeu : tu dois la retrouver. »


« Elle sauta à cloche-pied et enchaina avec une pirouette.

– L’étoile a rejoint la petite Elisa, gloussa-t-elle en continuant sa route. Enfin un peu de piment dans cette histoire ennuyeuse ! »


« – Tu ne cherches pas au bon endroit. La Beauté n’est pas la perfection. On ne la voit pas, on ne l’écoute pas, on ne la touche pas. Non, la Beauté c’est quelque chose que l’on ressent. Pour moi, c’est un morceau de flûte qui fait battre mon cœur. C’est ce sentiment qui me rend forte, pour puiser au fond de moi les clés dont j’avais besoin. Pour mon frère, c’est admirer les étoiles et leurs secrets, jusqu’à tomber amoureux de l’une d’elle.

Elle s’avança jusqu’à lui.

– La Beauté est une adéquation entre ton cœur et le monde. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Fin de partie

Chronique littéraire