Mon blog

Chronique littéraire

Les Nuits sereines (Tome 2, Terpsichore)

Juliette Marrati – 02 Septembre 2021 – Mix Editions

Echo de son coeur.

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Contemporain – Amitié – Poésie – Famille.

RÉSUMÉ : Les jours de peine ne sont jamais très loin de nous. Il ne s’agit pas de les oublier, mais d’apprendre à vivre avec. Alors après les échecs, après les déceptions, après l’horreur vient le temps de grandir et de prendre les grandes décisions.

Velvet l’a fait. Il n’est (presque) plus ce garçon qui ne va jamais au bout des choses. Il a un projet, un travail, des amis. Et Ferdi. Ferdi qu’il n’attendait pas, qui l’a aidé, et surtout, qui est resté.

Mais ce fragile équilibre à peine construit ne va pas tarder à voler en éclats lorsque celui que Velvet croyait mort ressurgit dans sa vie. Un fantôme aux yeux vairons qu’il n’a jamais pu oublier. Le voulait-il seulement ?

LES + : Plume – Thème – Duo.
LES – :

MON AVIS : 5/5

Je remercie Mix Editions pour l’envoi de ce Service Presse !

Une suite que j’ai tant attendue et je me retrouve sans voix pour vous prouver les mérites de cette splendeur. Vous n’aurez pas de résumé puisque c’est un final.

Nuits sereines est une suite de Jour de peine. Si le premier était une rencontre et une découverte de deux personnages atypiques, le second est un retour aux sources, l’apprentissage du pardon, pouvoir honorer la mémoire de quelqu’un sans s’en vouloir.

Velvet n’est plus le même garçon : il a éclos et nous montre une force qu’on avait sous-estimé. À l’opposé, Joy qui nous apparaissait si sûr de lui, va nous montrer une facette différente. J’ai aimé ce choix. Sans mettre en avant le côté logique vu les événements, cela nous permet de redécouvrir nos héros dans leur intégralité.

J’ai pris plaisir à retrouver Ollie et surtout à faire face à d’autres personnages. Si dans le premier volet, nous étions plus à huis clos, ici notre duo partage la vedette. Ferdi, une âme pure même dans les moments difficiles, Sophie et sa dévotion pour autrui, Nathan et sa langue acerbe. Juliette nous offre une famille et on l’aime dès les premiers instants.

Un roman mélodieux de par la plume de Juliette dans le choix des mots, dans le rythme des phrases. Dans la poésie qui nous est offerte. Un sens des mots par l’art pour se confier. Mais surtout un espoir : le choix du destin. Le pardon et l’amitié.

Nous offrir une romance douce sera trop facile. Ici, c’est un travail, un combat pour s’accepter, accepter ses sentiments et pardonner. De beaux messages. J’ai aimé que les mémoires des événements du premier volet soient aussi mis en avant. C’était beau, c’était fort et tout simplement parfait.

Juliette est une auteure à suivre, une personne à découvrir. Ouvrir un de ses romans, c’est partager un bout de votre âme et c’est sublime. Je vous recommande fortement cette lecture. Maintenant que la duologie est terminée, vous n’avez plus d’excuse. Ne passez pas à côté de cette beauté.

MOMENT FORT :

Les retrouvailles.

EXTRAIT :

« — Mais c’est plus facile quand je pense à toi.

Le médicament à avaler, c’est bien toi, Velvet.

Merci, Alain, pour cette remarque pertinente.

— Joy, tu peux pas dire ça, soufflé-je.

— Je t’ai dit tellement de choses horribles, il faut bien que je me rattrape en t’en disant des belles. »


« — Je pourrai t’observer écrire, et être là quand tu auras besoin de moi.

— Je pourrai te soutenir dans chaque chose que tu feras, et te prendre dans mes bras à chacun de tes doutes.

— Je pourrai t’embrasser quand j’en ai envie.

— Et t’aimer. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!