Mon blog

Chronique littéraire

Hansilkikta (Tome 2, Lakota)

Estel Stark – 03 Juin 2021 – Mix Editions

Revivre…

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Culture Amérindienne – Famille – Amitié – Monoparentalité.

RÉSUMÉ : Paysage aride, misère, chômage, la Réserve de Pine Ridge n’offre que peu de chances à ses habitants d’en sortir. Y vivre est une lutte de chaque instant et Kaden s’est toujours jeté corps et âme dans la bataille.

Jusqu’à la mort de Wichahpiha.

Depuis, il est difficile de trouver le courage de combattre quand la moindre victoire ressemble à un coup d’épée dans l’eau, et Kaden désespère de voir son peuple briller de nouveau.

Une crainte qui le tourmente même jusque dans ses cauchemars où l’aigle sacré des Lakota se noie à chaque fois.

Seulement Kaden sait, au plus profond de lui, que les Esprits ne lui envoient pas ce message pour rien. Il peut encore agir et réussir.

Comment ? Pour qui ?

Kaden n’est sûr de rien, mais l’entrée d’un certain « aigle » dans sa vie n’est pas un hasard.

Le jeune Anunkhasan est peut-être une réponse.

Mais laquelle ?

LES + : Plume – Histoire

LES – :

MON AVIS : 4,5/5

Je remercie Mix Editions pour l’envoi de ce Service Presse !

Un deuxième opus qui me faisait de l’œil pour plusieurs raisons : la couverture que j’aime beaucoup, la plume d’Estel qui est divine et j’avais beaucoup aimé le premier opus donc pourquoi passer à côté ?

Kaden survit depuis la perte de celle qu’il aimait le plus au monde. Il vit pour aider les autres et continue à se briser de jour en jour. Anúŋkȟasaŋ a toujours été seul et n’a jamais été suffisant pour personne. Deux héros qui vont se lier d’amitié et qui devront mettre des mots pour comprendre le lien qui se crée entre eux.

Ici, on parle de culture, de famille, d’amitié et d’amour. Des sujets complexes, forts et très bien développés. Estel va nous offrir des messages qui trouveront écho dans votre cœur par le réalisme qui reflètent.

Kaden est le grand frère de notre ancien héros. Un homme fort, disponible, à l’écoute. Un sauveur qui ne cesse d’aider les autres quitte à s’oublier. J’ai autant aimé ce héros que je lui en ai voulu. Aimer pour la personne qu’il est. Ses qualités et ses défauts font de lui quelqu’un de bien. Détester pour ses indécisions. Je suis de très mauvaise foi, c’est normal qu’il soit dans cet état d’esprit, mais mon dieu ma frustration !

Anúŋkȟasaŋ m’a moins plu, par contre. Malgré son âge, j’ai trouvé ses réactions trop jeunes quelques fois. Mais surtout, j’aurais aimé qu’il prenne conscience de sa valeur à un moment donné. Qu’il comprenne que lui et Kaden sont au même niveau. Il a un passé difficile, mais la personne qu’il est mérite de prendre confiance en lui.

D’autres personnages sont importants comme les anciens qu’on revoit un petit peu. Lee et Seth, des amis présents. Shane qui apporte douceur et Akecheta tellement adorable.

Un titre qui concentre à la fois romance et sujet difficile. Une romance slow Burn qui va prendre son temps et qui m’aura donné des sueurs. Mais une fois que les héros se décident, enfin surtout un, ils sont absolument sublimes. J’ai pu retrouver la mélodie de la plume d’Estel à ce moment-là et qu’est-ce que ça fait du bien !

Des sujets difficiles avec la culture et surtout les conditions de vie d’une population laissée de côté. La précarité, les addictions et les violences. La discrimination, la criminalité qui règne entre Blanc et Indiens. C’était vraiment très intéressant et en même temps déchirant !

Un très beau titre pour de multiples raisons meme si je ne peux pas trop en dévoiler ! Je vous recommande fortement cette lecture qui m’a accompagné pour passer un bon moment de détente.

MOMENT FORT :

L’arrivée d’Akecheta.

EXTRAIT :

« Anúŋkȟasaŋ savait depuis le début qu’éprouver des sentiments pour Kaden était une mauvaise idée. Et pourtant… Plus il passait du temps à ses côtés, plus il apprenait à le connaître et plus il s’attachait à lui. C’était sans doute inapproprié de parler d’amour, mais cela y ressemblait beaucoup. Et au fond de lui, il savait qu’un jour viendrait où il en souffrirait. C’était inévitable, comme en témoignaient ses expériences passées. »


« — Tu m’as ouvert les yeux… Tu m’as forcé à admettre la vérité. Je n’étais pas heureux avant de te connaître. Je vivais dans le passé et je refusais de voir quoi que ce soit… Tu m’as sorti du cauchemar dans lequel j’étais. »


« — Est-ce que ça veut dire que t’as envie de me faire des choses ?

— L’enfant qui est dans la pièce n’a pas envie d’entendre ça ! protesta Shane depuis le canapé en se plaquant les mains sur les oreilles.

— De toute façon, c’est l’heure que t’ailles te coucher, rétorqua son aîné. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Prospect

Chronique littéraire