Mon blog

Chronique littéraire

Skugga

Sebastian Bernadotte – 12 Mai 2021 – Juno Publishing

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Paranormale – Urban Fantasy – Bit-Lit – Métamorphes – Secret – Guerre.

RÉSUMÉ : 1986, Uppsala.

En voulant étudier dans l’une des plus grandes universités suédoises au sud du pays, Bertil Johansson a décidé de fuir son destin. En tant qu’héritier d’une meute du Nord, il devrait en prendre le commandement, mais ses aspirations sont ailleurs.

Ronny Larsson est en dernière année de médecine. Avant de succéder à son père à la tête de la meute d’Uppsala, il doit d’abord finir ses études. Mais lorsque les deux jeunes hommes se rencontrent, tout devient explosif. Ils aiment se détester. Et si c’était plus que ça ? Et pourquoi Ronny ne cesse-t-il d’appeler Bertil : « Skugga », qui signifie « ombre » en suédois ? Alors qu’ils pourraient simplement essayer de s’apprivoiser mutuellement, le Malleus Maleficarum Dei rôde et fait planer de terribles menaces. À cela, s’ajoute l’alpha par intérim de la meute de Ronny qui a des envies de grandeurs et qui est prêt à tout pour les concrétiser.

LES + : Univers – Humour.
LES – : Côté kitsch – Fin.

MON AVIS : 3/5

Je remercie Maïwenn et Juno Publishing pour l’envoi de ce Service Presse.

Je connais déjà la plume de l’auteur via un quatre-main avec son mari qui fut un coup de coeur et j’avais terriblement envie de le lire en solo. De plus, si vous me connaissez, j’adore les histoires de loups donc tout était là pour que je passe un très bon moment. Malheureusement, ce ne fut pas totalement le cas.

Bertil a quitté sa meute pour l’université afin de fuir ses responsabilités. Quand son chemin va croiser celui de Ronnie, de multiples questions vont le tourmenter. Leur rencontre est remplie d’animosité, mais quand la vie de Ronnie sera en danger, ils vont devoir compter l’un sur l’autre.

J’ai tout d’abord beaucoup aimé l’histoire. Deux individus qui se rencontrent et lancent une relation chien et chat, c’est typiquement ce que j’aime lire. La romance est prévisible, sans être rapide donc un gros plus. Et les histoires de meutes m’intéressent toujours. Nous avons, ici, une vraie intrigue entre les ennemiestolovers et une guerre. Mais le côté kitsch des années 80 ne m’a pas convaincu.

Et je suis déçue car j’aime beaucoup l’auteur et ce genre littéraire. C’est seulement cet univers qui ne me correspond pas. Tout le long de ma lecture, j’ai eu une sensation de parodie et ce n’est pas ce que j’attendais. Tant pis pour moi, je sais que d’autres ont bien aimé et maintenant que c’est exposé, peut-être que cela peut intéressé certains.

Pour terminer, je n’ai pas compris le choix de l’auteur concernant la fin. Si l’ambiance du roman aurait été plus sérieuse tout le long, peut-être que j’aurais été plus touché. Mais comme je suis restée dans l’idée humoristique, je suis passé à côté du message.

Je continuerais quand même de lire l’auteur puisque j’attends avec impatience la suite de son quatre-main. Je vous laisse lire ce roman si vous aimez l’univers métamorphes avec une ambiance années 80 et humour et vous faire votre propre avis.

MOMENT FORT :

La fin imprévisible.

EXTRAIT :

« -Et si ce n’était pas de l’amour que tu éprouvais pour moi ? Et si tu t’étais juste attaché à moi parce que je t’ai sauvé et que j’ai pris soin de toi ? »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!