Mon blog

Chronique littéraire

Recueil – Musique

Multiples – Été 2021 – Yby Editions

« La vie sans musique est tout simplement une erreur, une fatigue, un exil. »

THÈMES ABORDÉS : Nouvelle – Romance MM – Romance FF – Contemporain – Fantasy – Policier – Transidentité – Homophobie – Transphobie – Deuil – Violence – Fantômes – Humour – Animaux – Musique.

RÉSUMÉ : Installez-vous, la représentation va commencer ! Les neuf compositeur‧rice‧s que vous venez écouter vous proposent chacun‧e leur courant artistique : au programme, des mélodies qui se teintent d’angoisse, de drame et d’humour. Sur une sérénade ou un air de pop rock, accompagnez nos héros·ïnes dans leurs quêtes fantastiques ! Déjà, les lumières s’éteignent et les premières notes s’élèvent. Prêt·e·s pour un voyage acoustique hors du commun ?

LES + : Plumes – Sujets – Messages – Illustrations.
LES – :

MON AVIS : 4,5/5

Je remercie les éditions Yby pour la proposition et l’envoi de ce Service Presse.

Je vous parle aujourd’hui de ce recueil de nouvelles autour du mot musique puisque les campagnes ulules sont disponibles dès maintenant. Participez à l’édition des sorties 2021 en cliquant sur ce lien : https://fr.ulule.com/yby-editions-ete-2021/

Ce recueil contient 9 nouvelles de différents genres littéraires, avec des touches de romance MM et FF, d’humour, de fantasy, et de musique. Pour chaque nouvelle, vous pouvez retrouver les thèmes et une ou plusieurs illustrations. Je peux vous dire que c’est une réussite. Je vais vous détailler en quelques lignes chaque nouvelle, mais sachez que les illustrations sont juste sublimes.


  • Neuf heures de l’après-midi de Ana Zaharova & Illustré par Liliam Thomdet

« Après tout ce temps, nous n’avons plus rien à nous dire. Je ricane malgré moi. Cette prise de conscience me brise le coeur. »

Une amitié peut cacher autre chose et le temps ne peut défaire les sentiments. Une première nouvelle qui lance très bien ce recueil.

  • Du ventre au poumon de Naël Legrand  & Illustré par Feilyn

« Romance sentit son coeur tressauter dans sa poitrine. Chaque instant passé avec la musicienne la saisissait comme s’il s’agissait du premier. »

J’ai particulièrement aimé l’amour qui lie nos deux héroïnes, malgré les épreuves.

  • Les orfèvres des sons de Thomas Di Franco Lemonjuiceday & Illustré par Lemonjuiceday

« Combien de temps les deux jeunes hommes passèrent à se dévisager, personne n’aurait su le dire. »

J’ai adoré cette nouvelle. La famille, le jugement d’autrui, les classes sociales. Une de mes préférées.

  • La musique des sphères de Ysael & Illustré par Chimikii

« Mais ce n’était pas la terreur qui la touchait le plus.

C’était la détresse et le deuil que cette plainte transportait. »

Très bel univers entre mystère et fantasy. Celle ci me laissait sur ma faim. C’est typiquement les univers qui me plaisent.

  • Le duc de la Papatte Pelucheuse de Anne-Laure Guillaumat & Illustré par DICEShimi

« Gabry n’arrivait pas à être en colère. Elle savait reconnaître quand elle avait été manipulée, et elle l’avait été en beauté. »

Très drôle nouvelle dans la haute société, mais toujours dans un univers imaginaire. Très bon moment.

  • Dô-Kamissa de Tino H. Charroux & Illustré par Ash-Coloured

« Mon coeur est fracturé

Une part dans la boue du bayou du Sud Profond

Un autre qui tousse dans les fumées des usines du South Side

J’ai le blues. »

Une des plus fortes nouvelles en terme d’émotions. J’ai vraiment, absolument, tout ressenti. On sent une prise de position politique, c’était très prenant.

  • Vivre sans moi de Karine Rennberg & Illustré par Caal

« Mais… j’ai confiance en eux. Ils sauront se pardonner. »

Celle-ci m’a broyé le coeur, mais je suis resté sur ma faim, aussi. J’aurais voulu plus d’eux. Très belle nouvelle.

  • Gravité zéro de Lux & Illustré par Lilblueorchid

« L’adolescent estimait que raconter sa vie à un ours en peluche borgne, c’était le moindre mal. »

Un changement, une rencontre et enfin la lumière au bout du tunnel pour Luca.

  • L’astre de la cité en larme de Weggen & Illustré par Mathilde Périé.

« – Ta gueule, Dark Camille ! Je sais que t’as peur, mais je gère la fougère ! »

Ma nouvelle préférée. L’univers sombre, le caractère loufoque et sans demi-mesure de Camille, malgré l’ours en face d’elle. Très très bon. J’aurais pu avoir des pages et des pages, je ne m’en serais pas lassé.


Dans ce recueil, la musique est mise en avant via différentes formes. Mais les messages autour de ses bienfaits sont sublimes. Chaque auteur a une patte, et chaque mot utilisé est une mélodie à nos oreilles que les illustrations rendent vivantes pour nos yeux. Elles terminent chaque nouvelle en beauté. Je pourrais disserter des heures dessus. Tellement d’émotions dans chaque ligne.

Une très belle surprise. Pourtant, je ne suis pas fan des formats nouvelles, mais dans un recueil, je suis souvent plus amatrices. Et pour celui-ci, je ne regrette pas. Je l’achèterai en format papier pour encore mieux profiter de chaque page et je vous recommande de faire comme moi !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Fragments d’Amours

Chronique littéraire