Mon blog

Chronique littéraire

Cancer ships aquarius (Tome 5, L’Horoscope amoureux)

Anyta Sunday – 07 Avril 2021 – Editions Bookmark

Une seconde chance.

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Signe astrologique – Bateau – Travail – Deuil – Famille – Amitié

RÉSUMÉ : Cancer, préparez-vous à mettre le pied dans la plus grande aventure de votre vie. Il y a de la romance dans l’air et elle a une odeur délicieusement iodée.

Largué pour la cinquième fois par sa petite amie et abandonné par ses meilleurs amis, Reid Glover est seul et à la recherche d’un endroit où dormir. Désespéré, il passe un entretien pour devenir nounou à domicile sur le yacht de Sullivan Bell : l’Aquarius.

Son boulot ? Garder un œil sur Joanna, treize ans. Enfin, c’est ce qu’il croit, mais cette enfant a surtout besoin que Reid se rapproche de son père et lui réapprenne à vivre.

Pas de pression. C’est dans ses cordes.

Bon, d’accord, Reid a peut-être une légère aversion pour l’océan. Et a probablement subi plus que sa part de mésaventures. Mais c’est un pro des larmes et des cœurs brisés. Attention, Sullivan. Reid arrive avec une boîte de mouchoirs taille maxi.

Mission acceptée. Il aidera Sullivan à affronter ses peurs. Il l’aidera à retrouver l’amour.

Et il ne tombera absolument pas amoureux de lui en le faisant…

Prudence, Cancer, combien de temps allez-vous vous mentir à vous-même ?

LES + : La plume – Le duo – Le sujet – Tout
LES – :

MON AVIS : 5/5

Je remercie Laetitia et la Maison d’édition pour l’envoi de ce Service Presse.

Une saga que j’aime beaucoup pour son côté doux et drôle. Chaque tome peut se lire indépendamment. Je vous le dis de suite, pas besoin de lire toute ma chronique, c’est un petit coup de coeur alors dépêchez-vous d’acheter vos exemplaires. Ce roman fait tellement de bien !

Reid vient de se faire larguer et déprime de n’être jamais assez pour personne. Il se lance dans un nouvel emploi plutôt loufoque. Alors que la fiche de poste de nounou concernait une adolescente de 13 ans, le but est tout autre ! Il entre dans la vie d’une famille et va voir sa vie prendre une nouvelle vague. De quiproquo aux secrets, Reid va devoir s’armer de courage pour sauver cette famille.

Vous savez la sensation de fermer un roman avec le sourire, quelques larmes aux yeux et une seule idée en tête : qu’est-ce que c’était bien ? C’est exactement celui-ci qui m’a consumé quand j’ai lu les derniers mots de ce titre. Et je suis toujours dans cette euphorie. J’ai même envie de relire toute la saga ! C’est un concentré de douceur, et j’ai beaucoup rigolé de ses quiproquos. Mais Anyta gère aussi très bien l’émotion et le sujet de deuil est très bien traité. Nous font monter quelques larmes.

Reid est spectaculaire. Un jeune homme en dehors de toute étiquette. Il est dans sa lune, gaffeur et maladroit. Mais terriblement touchant. Préparez-vous à vouloir son bonheur à tout prix ! Sullivan est plus complexe. Sa souffrance est palpable. Pour autant, il est rempli de surprise et plus qu’attachant. Un duo drôle qui vous proposera des scènes épiques.

Mais c’est une romance contemporaine. Elle est slow burn, mais vous, en tant que lecteur, êtes beaucoup plus perspicace que Reid et on sait ce qui se cache derrière cette amitié. Ça prend son temps, c’est tout simplement parfait.

Ils ont beau être tout simplement uniques pour faire vivre ce roman, ils ne sont pas seuls. Joanna est une jeune adolescente, déterminée, forte et trop intelligente pour notre bien ! Anita est la bonne copine qu’on veut tous avoir. Loretta et Nathalie font battre notre petit coeur. Mason est drôle dans son côté lourdingue et ne parlons pas de Troy !

Je n’ai aucun côté négatif à vous présenter. C’est une histoire qu’on ouvre et qu’on dévore sans pouvoir s’arrêter. On vit notre lecture et on passe par multiples émotions. C’est fort et je vous recommande fortement de lire cet opus ainsi que cette saga !

MOMENT FORT :

La vérité derrière les lectures de Sullivan.

EXTRAIT :

« – Vous pourriez peut-être éviter de dire ça

– Mais c’est ce que vous êtes. Et un bon, en plus. Si aimant. J’en ai eu quelques aperçus.

(…)

– Oh. Est-ce qu’on aurait dit que je parlais d’à dada, genre, fouette-moi et embrasse-moi, papa ? »


« – On dirait qu’on est sur le point de rejouer un certain film. Preum’s sur Rose.

– Vous avez plutôt l’air d’un Jack.

– Ouais, mais il meurt. Donc vous serez Jack. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Son phénix

Chronique littéraire