Mon blog

Chronique littéraire

Chemins de traverse (Tome 1 & 2)

Emy Bloom – 10 Février & 1 juin 2020 – Homoromance Éditions

S’accepter

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Acceptation de soi – Passé difficile – Amitié – Famille – Gay for You.

RÉSUMÉ : Alors qu’il vient de finir ses études, Laurent décide, avec sa meilleure amie Lola, de quitter la capitale pour le sud de la France où ils vont débuter leur vie active. Son objectif avec ce déménagement : prendre son indépendance et devenir maître de sa vie.

À son arrivée, il fera la connaissance de Dominique, le frère de Lola et de Gabriel, son meilleur ami.

Gabriel, ce géant aux yeux saphir, avec cet air de bad boy, cet homme qui assume pleinement ses choix de vie. Mais derrière ces apparences se cachent de profondes blessures.

Alors quand les deux hommes se rendent compte qu’ils sont attirés l’un par l’autre, des choix vont devoir se faire. Entre Gabriel qui refuse toute idée d’une relation sentimentale autre qu’éphémère et Laurent qui se pense hétéro, mais qui est incapable de sortir cet homme de ses pensées ; assumeront-ils leurs sentiments naissants? Pourront-ils remettre en question leur perception de leur vie et se projeter sur un avenir commun?

C’est une histoires d’acceptation de soi, qui pose la question de l’être et de paraître. Un long parcours sur ce chemin, que l’on appelle la Vie, composée de chemins de traverse.


En un an, Laurent a découvert que l’amour avait plusieurs facettes : fraternelle, amicale, bienveillante. Qu’une famille ne se définit pas par les liens du sang mais par les actes et l’acception de ceux qui l’aiment. Mais surtout, Laurent a découvert que l’amour peut se jouer sur un simple regard. Que l’amour avec un grand A, ne se définit pas par les apparences mais par les sentiments. Alors qu’il s’accepte enfin, il est décidé de ne plus laisser sur le bord de la route toutes ces personnes qui l’aiment. Il arrête de fuir et vit, tel qu’il est, sans faux semblants. À l’aube de la vie, Laurent aura besoin de tout cet amour pour le guider à travers les ténèbres qui l’attendent. Car une chose est sure, rien n’est jamais acquis.

LES + : Duo – Addictif
LES – :

MON AVIS : 4/5

Je remercie l’auteure pour l’envoi de ce Service Presse.

Je fais une seule chronique pour vous parler des deux, car je vous recommande très fortement de vous procurer directement la duologie complète. Quand j’ai terminé le premier opus, j’étais obligé de me jeter sur la suite et vous suivrez mon exemple !

Laurent est un jeune homme fraîchement arrivé dans la belle région du Sud pour intégrer un cabinet de Kiné avec sa meilleure amie et colocataire Lola. Quand il rencontre Gabriel, il pensait trouver un nouvel ami. Mais plus le temps passe et plus il doit se rendre à l’évidence : il n’y a pas que de l’amitié entre eux. Pourtant ce n’est pas aussi simple, Laurent est hétérosexuel et Gabriel n’est pas un habitué de l’engagement. Ils vont devoir mettre des mots sur leurs sentiments et ce n’est pas gagné d’avance.

En réalité, cette duologie nous propose une tranche de vie entre deux hommes qui s’aiment ou qui se sont aimés. Eh oui, là je pose le doute qui va vous tirailler pendant toute votre lecture. Vous allez assister à leur rencontre, au début d’une belle amitié, à l’acceptation d’un désir. Mais c’est un roman réaliste et une histoire d’amour n’est jamais simple : une relation cachée ou un coming-out assumé ? Si Laurent est un personnage dans le thème du Gay for You, Gabriel a un problèmatique bien à lui, qui risque de peser sur notre couple. Préparez vos mouchoirs, c’est pour votre bien.

Mais j’arrête de titiller votre curiosité, parlons personnages : ils sont multiples, car ce que j’ai aimé c’est que les personnages secondaires sont tout aussi importants que les principaux. Ils sont là pour quelque chose et pas seulement pour le décor. Gros points positifs. Commençons par nos héros. Je trouve que c’est un duo qui se correspond. En réalité, même si ce n’est pas le cas durant tout le roman, ce n’est pas possible de les aimer séparément. C’est un tandem qui fonctionne parfaitement. Le premier opus comporte leur rencontre et l’évolution de la relation entre amitié et amour. Il est relativement court, pourtant Emy utilise des techniques pour que cela ne soit pas trop rapide temporellement. C’est très astucieux et cela ajoute de la crédibilité. L’histoire se déroulant dans ma région, je suis vraiment rentrée dans l’histoire, je me suis réellement attachée aux personnages. Donc j’avais besoin de ses touches de réalisme pour ne pas briser mon cocon.

Ils nous présentent leurs plus beaux comme leurs plus mauvais côtés (c’est un grand mot, ne vous inquiétez pas). Ils m’ont donné le sourire à m’en faire mal à la mâchoire, mais aussi tellement pleurer. J’ai aimé que ce ne soit pas simple alors que c’était une évidence pour nous. Mais je vous le disais, ils ne sont pas seuls : Dominique l’ami protecteur, ouvert, drôle et si fidèle – Lola si joyeuse et solaire – Killian le beau pompier – Carlos et Carla les protecteurs – les parents de  Laurent. Par contre, y’en a un, je l’aurais étriper ! Ils seront primordiaux pour nos héros et vous tomberez sous leurs charmes !

Une duologie qui ne peut être lue l’un sans l’autre. Comme je vous le disais, une fois le à suivre… Vous allez vouloir vous jeter sur le deuxième opus. Pourtant, la première partie est plus centrée sur le début d’une nouvelle relation amoureuse. Apprendre à se connaître, accepter son désir, faire des choix. La deuxième partie est plus forte et douloureuse. Savoir s’écouter, être là l’un pour l’autre pour le meilleur et pour le pire.

Je parle, je parle, vous m’en excuserez, mais plus c’est réaliste et plus j’aime en parler. Deux opus que j’ai dévoré comme vous le savez. Ce sont les premiers romans d’Emy, et même si on sent une plume assez jeune, elle manie extrêmement bien les émotions. J’aime la façon qu’elle a de nous immerger dans l’ambiance et l’univers. Même si j’aurais aimé un peu plus pour profiter encore d’eux.

Sans surprise, je vous recommande ces textes. Une belle découverte qui ne vous laissera pas de marbre.

MOMENT FORT :

L’épilogue est très beau.

EXTRAIT :

“- Merci. Tu ne peux pas imaginer ce que représente ce cadeau pour moi, Laurent. C’est le plus beau cadeau d’anniversaire que je n’ai jamais reçu, m’avait-il chuchoté à l’oreille, pour ne vexer personne.”

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!