Mon blog

Chronique littéraire

Il avait promis

Sophie Rossier – 01 Mars 2021 – Autoédition

Se libérer de la culpabilité

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Paranormal – Inceste – Passé difficile – Deuil – Amitié – Famille – Secret.

RÉSUMÉ : « Un bruit d’os brisés se fit entendre et Paul tomba à terre sous le regard d’Antoine. Ce pervers ne pourrait plus jamais abuser d’eux. »

Dix ans après le drame, Antoine a terminé de purger sa peine et emménage chez son frère, dans l’espoir de retrouver une vie normale. Il fait alors la connaissance de Nathaniel qui ravive ses traumatismes autant qu’il lui donne envie d’avancer et de s’autoriser à aimer.

Nathaniel, de son côté, découvre avec étonnement qu’il nourrit des sentiments particulier pour Antoine. Cependant, il refuse de s’engager avant d’avoir pu lui dévoiler qu’il n’est pas totalement humain, ainsi que sa part de responsabilité dans la mort de son père, Paul.

Plus le temps passe, plus l’aveu devient difficile.

Comment réagira Antoine lorsqu’il découvrira la vérité ?

LES + : Les sujets
LES – :  Manque un peu d’émotions

MON AVIS : 4/5

Je remercie l’auteure pour la proposition et l’envoi de son Service Presse ! 

Antoine est un jeune homme brisé par un passé d’abus répété par son père. Il a fait la seule chose qu’il pouvait pour sauver son petit frère de ce bourreau, et en a payé le prix. C’est pourtant encore très compliqué pour lui de faire confiance aux personnes, de se laisser approcher. Mais il veut retrouver son petit frère et accepte d’emménager avec lui. Mais alors qu’il est prêt à combattre ses peurs, sa rencontre avec le jeune Nathaniel va bouleverser ses projets. 

Trois héros sont au devant de la scène dans ce roman. Antoine, bien sûr, un héros torturé dans sa culpabilité, mais surtout dans ses pensées destructrices. Je me doutais des raisons de son mal-être, mais c’est horrible de voir la souffrance qu’il s’inflige. Nathaniel un héros atypique, je ne pourrais en dévoiler trop, mais c’est un véritable rayon de soleil dans le monde rempli de noirceur de son opposé. Mais il y a aussi Jim, le petit frère. Celui qui décide d’aider, de se battre à ses côtés. 

Une relation fraternelle sublime. C’est quelque chose d’important à mettre en avant, je pense. Je les ai adorés. Ils ont besoin l’un de l’autre pour avancer, c’était vraiment un des points que j’ai préféré. Une relation amoureuse compliquée. Nous avons d’un côté Jim et son crush pour sa collègue. Nous avons l’humour autour de ce duo qui se tourne autour. Et de l’autre Antoine qui ne sait comment gérer Nathaniel, alors que lui-même est perdu dans toute cette nouveauté. Ici, c’est l’apprentissage, la confiance et le pardon qui sont importants. 

Un roman de reconstruction. Ce n’est pas facile et j’ai aimé que l’auteure reste dans un rythme lent concernant les actions. Ce texte est réaliste, tout ne peut être arrangé en un claquement de doigts, c’est un combat qu’on parcourt avec les personnages. Des pas en avant, des pas en arrière, accrochez-vous.

Mon seul léger bémol et je n’arrive pas à expliquer ce sentiment : j’ai eu un manque d’émotions. Je m’attendais à souffrir, à être oppressé, et je n’ai jamais trouvé ce sentiment. Peut-être par ma faute d’avoir cru ça, peut-être pas un manque. Je ne saurais dire, cela n’enlève en rien à cette “jolie” histoire. Les messages sont forts et Sophie arrive à nous transmettre un très beau message d’espoir ! 

Alors sans surprise, je vous recommande ce roman criant de réalisme malgré le côté paranormal qui ajoute une touche originale. Un roman atypique qui vous fera passer un moment fort de lecture ! 

MOMENT FORT :

La révélation autour de Nathaniel.

EXTRAIT :

« – Notre passé, ton passé, ça ne te définit en rien, je n’ai aucune raison d’en parler. Antoine… Tu vaux bien plus que ce que tu crois, et c’est de ça dont j’ai parlé avec mes amis : de ta valeur à mes yeux. Je leur ai parlé du fait que… tu étais ma seule vraie famille. »


« – C’est complètement dingue, s’exclama Antoine qui cachait mal sa nervosité. T’infliger une douleur pareille pour rest-…

Il s’arrêta net lorsqu’il réalisa que Nathaniel avait fait ça pour lui, une fois de plus. Il ne le quitta plus des yeux. Il ne pouvait croire en ce que tout ceci signifiait.

– Ça en vaut la peine, finit par prononcer Nathaniel d’une petite voix. »

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Il avait promis

Chronique littéraire