Mon blog

Chronique littéraire

Cortisol Queen

Arnaud Arseni – 14 Janvier 2021 – Mix Editions

La vie dans son entièreté 

THÈMES ABORDÉS : Roman – LGBTQ – Deuil – Amitié – Famille – Passé difficile.

RÉSUMÉ : À 35 ans, Lou enchaîne les rencontres sans lendemain, nourrit une sexualité à la fois libérée et torturée. Il n’a pas de plan de carrière et vit au jour le jour avec pour seules constantes les angoisses qui lui pourrissent la vie, et Sacha, son meilleur ami.

Sacha, il le connait depuis l’adolescence. Avec lui, il a survécu aux années collège, affronté les moqueries, les insultes, les coups. Ils luttaient contre les mêmes démons.

Lorsque Lou apprend le suicide de son meilleur ami, le traumatisme qu’il avait méticuleusement emballé et étouffé lui explose en pleine face. Si Sacha, qui était si fort, a succombé aux idées noires, comment pourrait-il y survivre, lui ?

LES + : Le côté réaliste.
LES – : Le format court.

MON AVIS : 4,5/5

Je remercie Mix éditions pour l’envoi de ce Service Presse. C’est typiquement le genre de roman qui démontre l’amour que j’ai pour mes choix éditoriaux de cette Maison d’édition. Je savais que ce n’était pas une romance, que j’allais totalement sortir de ma zone de confort, mais mon ami Toshokan me l’a recommandé alors je me suis lancée. 

Je ferme ce livre avec un tel sentiment de rage. Un roman qui nous montre le plus mauvais visage de notre société. L’harcèlement scolaire, l’homophobie, le suicide, les effets de la drogue etc..

A travers le présent et le passé de Lou, nous découvrons qu’être homosexuel est aussi dangereux à l’âge d’enfants, d’adolescents qu’à l’âge adulte. Mais surtout que quand la noirceur s’invite dans notre esprit, elle nous accompagne jusqu’à notre dernier souffle. 

Je n’ai pas envie de vous faire un résumé, de vous décrire les personnages. J’ai envie de vous hurler de lire ce roman. On n’en sort pas indemne, mais c’est la réalité, la triste réalité de beaucoup de personnes. La vie ne sourit pas à tout le monde et quand elle le fait, on est pas tous amené à comprendre ses rayons de soleil comme Chardonnay. 

C’est brut de décoffrage, c’est douloureux, c’est beau. C’est une prise de conscience que je vous recommande. Je hais les parents, je hais Maxime et ses moutons. Mais j’ai aimé découvrir Sacha à travers des souvenirs, Lou qu’on aimerait supporter, on aimerait lui dire qu’il peut lâcher prise, on le retiendra. Et la douce Aurélie. Suivez-moi dans cette tranche de vie. 

MOMENT FORT :

Le passage à l’hôpital, où l’on constate la différence de respect.

EXTRAIT :

« – J’ai un ex qui bosse au funérarium.

– C’est tout ? Attends, dans le genre métier bizarre, je suis déjà sorti avec un comptable, je pense qu’il n’y a rien de pire…

– Ce n’est pas le sujet, Lou. Tu ne m’aides pas. »

EN RÉSUMÉ : Je recommande ce roman.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

La Parenthèse

Chronique littéraire