Mon blog

Chronique littéraire

Un deal pas très catholique

Sophie Lim – 28 août 2019 – Autoédition

L’heure du contrat

THÈMES ABORDÉS : Romance Contemporaine – New Romance – New Adult – Comédie Romantique.

RÉSUMÉ : Julie, élève de terminale de 18 ans, travaille secrètement comme serveuse dans un club de striptease. Théodore, un garçon de son lycée beau mais sadique, s’y rend un soir avec un ami. Pour s’amuser, il se montre entreprenant et tactile avec elle, sans se rappeler qu’il l’insulte régulièrement lorsqu’il la percute avec son skate ou ses rollers dans les couloirs de l’école. Pour l’éconduire, Julie lui donne un faux nom et un faux numéro de téléphone, ce qu’il ne tarde pas à découvrir. Pour se venger et éviter un mariage arrangé avec Alix, une fille de sa classe qu’il utilise comme sex friend à côté de ses conquêtes, Théodore va proposer à Julie un deal difficile à refuser : il taira son secret si elle accepte de se faire passer pour sa fiancée…

MON AVIS : 3/5

Je remercie Lou pour l’envoi de ce Service Presse via la Librairie des Jeunes Pousses. Ce n’est pas la première fois que je vous parle de celle-ci. Une librairie pour les auteurs autoédité, un beau projet qui vous permet de découvrir pleins d’auteurs. Vous savez que j’ai décidé d’ouvrir ce blog pour cela en particulier, donc depuis mon partenariat, c’est la troisième auteure que je découvre.

Je commence ma chronique en m’excusant. Je n’ai pas tellement accroché à ce feel-good. Alors, cet avis sera entièrement personnel.

Le titre ne pouvait pas être plus explicite. Theodore & Julie sont ce qu’on peut appeler des ennemies à l’école. Pourtant, le jeune homme va approcher Julie pour avoir son aide. Mais demander de l’aide quand on a son caractère sera trop simple et quelques choses de possiblement gentil se transforme en un contrat de menace. Julie doit prétendre être la fiancée de Theodore pour ses parents, sinon il révèlera à tous son travail de serveuse dans un club de strip-tease. Ne dit-on pas qu’entre amour et haine, il n’y a qu’un pas ? Ce proverbe sera-t-il crédible face à nos deux héros ?

J’ai beaucoup aimé l’intrigue en elle-même, même si le contexte manquait de crédibilité. Clairement être serveuse dans un club de strip-tease n’a rien de dégradant, donc en faire un secret me dépasse, mais pourquoi pas. J’aime les ennemis to lovers donc les interactions entre nos deux héros sont ce que j’attendais, même si le mot crétine ne pourra plus être dans mon vocabulaire. Trop, c’est trop. Un contrat qui les lie, une évolution des personnages, mais surtout une évolution dans leurs relations. C’est un aspect que j’ai assez aimé.

Par contre, j’ai un problème avec les personnages. Déjà, je suis ne pas pro héroïne. Et dans ce cas, Julie méritait d’être secouée. Elle est trop molle pour moi, alors je n’ai pas réussi à m’y attacher malgré toutes ses qualités. Theodore est un anti-héros. Cela peut beaucoup me plaire et au fur et à mesure de ma lecture, on comprend que c’est une carapace qui va se détruire au contact de la belle. Mais c’était trop dans l’excès.

J’ai bien aimé la plume de l’auteure, le choix d’utiliser le point de vue omniscient était très intéressant, surtout que j’adore ça et elle a réussi à le maitriser, donc très bon point. Un feel good qui vous fera passer un bon moment. Ce que j’ai trouvé too-much peut satisfaire tout le monde donc je vous recommande ce roman. Surtout dans cette période où nous avons besoin de bons moments de lecture !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Oui ou non

Chronique littéraire