Mon blog

Article

COMMENT ÉCRIRE UNE CHRONIQUE ?

DÉFINITION

Le terme « critique » signifie : jugement portant sur une œuvre d’art (par exemple, un roman) ou auteur de ce jugement. Dans sa première acception, une critique est donc un texte court (il excède rarement une demi-page) qui présente une opinion, positive ou négative, sur une œuvre d’art, dans notre cas, une œuvre littéraire.

POURQUOI ?

Faire découvrir un auteur, une maison d’édition. Mais surtout partager sur nos lectures, nous passionnés.

Mettre en avant une histoire.

Beaucoup de personnes n’osent pas poster ne serait-ce que des avis ou des commentaires, alors cet article est pour vous aider.

COMMENT PROCÉDER ?

En naviguant sur Google ou en discutant avec d’autres blogueurs, vous verrez qu’il existe plusieurs façons d’écrire une chronique. Je vais donc vous proposer 3 types de chroniques dont la mienne.

Mais le meilleur conseil que je peux vous donner ? C’est d’être naturel, honnête et de vous sentir à l’aise avec vos mots. Ce n’est pas un examen. Vous devez prendre du plaisir à partager votre chronique, avis ou commentaire. Je vous propose ici comment écrire une chronique, mais vous pouvez tout à fait l’adapter à un commentaire seulement.

C’est parti !

PÉDAGOGIQUE

Cette technique reprend un peu ce que l’on a étudié à l’école pour faire un commentaire de texte.

  • La partie informative 

Cette partie apporte des informations sur l’œuvre et permet au destinataire de se représenter plus complètement l’ « objet » de la critique.

C’est-à-dire : faire des recherches en amont sur ce texte pour connaître son histoire. C’est aussi présenter l’auteur et/ou la maison d’édition.

  • La partie narrative 

Ici, c’est tout simplement le résumé de l’œuvre. Reprendre l’initiale ou l’adapté vous-même.

  • La partie argumentative

C’est l’élément essentiel de la critique, celui qui justifie le nom de ce genre de texte.

C’est là où vous allez donner votre avis très simple : j’ai aimé ou non et pour quelles raisons. Les points forts ou faibles d’un livre.

INSTINCTIVE

Cette technique est celle que je conseillerais aux lecteurs qui souhaitent seulement déposer un avis ou un commentaire. Elle peut faire peur, mais une fois qu’on se sent à l’aise, elle est très efficace et assez courte pour être adaptée à tous.

Partir de votre propre résumé : présentez le contexte, l’univers, les personnages et quelques mots sur l’intrigue en donnant en même temps votre point de vue. Pas la peine de donner trop de détails. Allez à l’essentiel en ajoutant seulement votre ressenti sur les personnages rencontrés et sur l’intrigue.

DÉVELOPPÉE

  • Le roman 

Je commence par mettre en avant le roman. J’ai voulu le lire même si c’est en SP, je l’ai CHOISIS. Pourquoi ? Comment ?

  • Le mini résumé 

je me concentre pour faire un résumé personnel. Par contre, si je fais cette technique, je ne donne pas d’avis en même temps. Je présente seulement l’intrigue, les personnages et pourquoi pas l’univers. C’est une partie explicative. Des fois je ne la fait même pas. Des fois la limite entre développer un résumé et spoiler est trop fine et donc je ne prends pas le risque. Dans ce cas-là, je préviens que celui d’origine donne assez d’informations.

  • Les personnages

Selon mes envies, j’ai deux façons de faire. Un petit résumé de chaque héros en mentionnant mon ressenti. D’autres fois, quand j’ai vraiment eu des coups de cœurs ou que j’ai beaucoup de chose à dire, je présente le personnage complètement, puis je donne mon avis dans un autre paragraphe. Je passe du temps à parler de mes sentiments envers les héros, mais je ne délaisse pas les personnages secondaires. Même un petit mot suffit, mais j’en parle.

  • L’intrigue

Alors là, c’est la partie sensible. Je ne répète pas l’intrigue, je donne mon ressenti. Est ce que je suis rentré facilement dans l’histoire ? Est ce que j’ai tout compris ? (tout dépend aussi des univers.) Qu’ai-je pensé de la plume de l’auteur ? S’il y a une suite, est ce que je continuerais l’aventure ?

Souvent, pour préparer cette partie, je me note les points forts et les points faibles puis je navigue entre ces aspects. S’il y a des points faibles, j’essaye de toujours de mettre en opposition un point fort.

C’est la partie censée être la plus longue, la plus complète, mais attention à ne pas spoiler.

Je navigue souvent être les différents types de chronique, car je suis partisante de la volonté d’écrire comme cela me vient. J’aime être franche et honnête sur un roman, donc je laisse mes doigts tapés ce qu’ils veulent et je vérifie ensuite.


Bien sûr dans chaque type de procédé, vous devez recommander ou non votre lecture. Cette partie est totalement personnelle. Par contre, PERSONNELLEMENT, je recommande toujours un livre (sauf cas de plagiat). Pourquoi ? Parce que ce n’est pas parce que je n’ai pas aimé le livre, qu’il ne plaira pas à autrui. Donc peu importe la note, je recommande chaque fois pour que chacun se fasse son propre avis.

Mention spéciale : certains arrivent à faire des chroniques de 5 lignes pas plus. C’est un art, sachez-le. Tout le monde n’est pas capable de faire acheter un livre en 5 lignes alors ne le tenter pas de suite.

ATTENTION

Comme vous vous en doutez, il y a bien sûr des choses à faire mais surtout des choses à ne surtout pas faire.

Cette partie est primordiale, mais peut-être que certains aspects est plus de mon point de vue personnel.

C’est parti !

À FAIRE

  • ÊTRE HONNÊTE

Que vous avez aimé ou non un livre, soyez ouverte et honnête. Une chronique n’est jamais mauvaise si elle est justifiée et argumentée.

  • PARTAGER

N’hésitez pas à partager vos chroniques pour faire vivre le livre, que vos amis le découvre. Cela va le rendre visible, et possiblement les ventes augmenteront pour l’auteur.

À ÉVITER

  • SPOILER

Je pense que ce point est logique pour tous, et c’est aussi le point le plus difficile. Qu’est ce que le spoil ? Moi je pars du principe que si c’est un élément majeur mais qu’il n’est pas mentionner dans le résumé alors le dévoilé serait du spoil. Mais en résumé, mettez vous à la place des lecteurs de vos avis.

  • NE PAS DÉVELOPPER

Le mal des commentaires sur Amazon, ou autres bien sûr, ce sont les chroniques ou commentaires : je n’ai pas aimé. Sans explications, sans raisons. Cela n’est pas productif du tout. Vous pouvez ne pas avoir aimé mais justifiez-vous. Ce qui est rédhibitoire pour vous, ne l’est peut-être pas pour un autre. Pareil pour l’inverse, j’aime trop c’est génial. Cela ne donne pas beaucoup d’infos.

  • METTRE EN DESSOUS DE 3

Souvenez-vous qu’un livre ne se fait pas en une semaine. C’est un travail : de recherche, d’écriture, de correction, de promotion, de graphisme. Alors même si cela n’est pas à votre goût, respectez le travail d’autrui et mettez la moyenne à une oeuvre. C’est un aspect personnel, mais moi je ne mets jamais en dessus de 3 sauf pour plagiat ou un texte vraiment pas travaillé et qui induit en erreur.

  • COPINER

À l’inverse, bien sûr, et c’est toujours personnel, ne mettez pas 5 parce que c’est une auteure que vous aimez bien mais que vous n’avez pas aimé son oeuvre. Il n’y a pas d’intérêt à faire cela. Soyez honnête. Ce procédé, c’est un peu trompé les gens sur la marchandise. Pensez toujours que quelqu’un va lire votre avis. Il va utiliser son argent pour lire un livre qui ne correspondra pas à ses attentes, et punira le livre ensuite.

CONCLUSION

C’est toujours compliqué d’écrire ce que l’on ressent, peu importe le sujet, mais je ne répèterais jamais assez qu’il faut partager nos lectures pour faire vivre un livre. Alors chroniquer, commenter !

J’espère que cet article vous a plu !

On se retrouve prochainement pour un prochain article !