Mon blog

Chronique littéraire

Maverick (Tome 5 – Le Clan Marian)

Lucy Lennox – 09 Juillet 2020 – Juno Publishing

Sa maison

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Passé difficile – Deuil – Amitié – Famille – Animaux.

RÉSUMÉ : Te souviens-tu de ta promesse ?

Maverick

Je n’étais pas revenu à Rabbit Island en Caroline du Sud depuis la mort de mes parents et le rejet de Mimi, ma grand-mère. La seule raison de mon retour, c’est pour assister à ses funérailles et vendre une propriété dont je n’ai jamais voulu. Mais au moment où je pose le pied sur l’île et tombe dans les bras de Beau, je me rends compte que dire au revoir risque de ne pas être si facile.

Que je reviendrai.

Beau

Il m’aura fallu un court été pour tomber amoureux de Maverick Mitchell et quinze longues années pour l’oublier après son départ. Je n’aurai jamais pensé le revoir, mais lorsqu’il se montre aux funérailles de Mimi, l’air perdu et solitaire, je ne peux résister à faire tout ce qui est en mon pouvoir pour le réconforter. Je sais que ce n’est pas malin. Je sais que ce n’est pas ce qu’il a prévu. Alors, comment diable faire pour qu’il reste ?

Tu en as mis du temps.

MON AVIS : 4,5/5

Je remercie Juno Publishing et Maïwenn pour l’envoi de ce Service Presse. Dire que je suis fan de cette saga est un euphémisme. J’aime autant la plume de Lucy Lennox que cette famille.

Dans ce cinquième tome, nous retrouvons Maverick, un des enfants adoptés des Marian. Nous avons déjà eu l’occasion de le rencontrer précédemment, même s’il reste assez sage contrairement à d’autres. Précédemment, il avait appris que son petit copain était en fait un homme marié. Mais dans cet opus, c’est son passé qui se rappelle à lui.

Après Noël, il doit retourner où il passait les plus beaux étés de son enfance pour l’enterrement de la dernière personne qui lui restait mais qui lui a tourné le dos. Il va retrouver Beau, son ancien meilleur ami. Une promesse n’avait jamais été tenue, mais peut-être qu’elle peut l’être maintenant. Maverick pensait avoir tout prévu, mais est-ce vraiment le cas ?

Maverick a charmé cette belle île de Caroline du Sud mais il nous charme aussi totalement. C’est un jeune homme très posé. Il sait la chance qu’il a eu au cours de sa vie, mais il cache un manque, une blessure familiale. Comme lui, on ne comprendra que sur le tard, les décisions qui ont impacter son enfance.

J’ai vraiment beaucoup aimé Maverick. Les interactions avec sa famille ont été encore plus belles et douces que dans les précédentes et cela m’a vraiment fait tomber sous son charme. En terme de personnage solo, il est en haut de mon classement.

Beau est tout aussi charmant, même si j’ai eu de nombreuses fois envie de le secouer pour sa façon d’agir vis-à-vis de Maverick. Heureusement, il a de trop nombreuses qualités pour ne pas l’aimer.

Mais Jude et Dereck reste mes chouchous encore. Seront-ils détrônés un jour ?

Ce que j’ai le plus aimé dans ce tome, c’est l’incertitude du lecteur. Bien sûr, comme dans de nombreuses romances, on se doute de la fin rapidement mais ici même en savant ce qu’il adviendra de ce couple, savoir comment ils s’en sortiraient n’était pas prévisible.

Comme souvent avec Lucy Lennox, je suis passé par divers sentiments : l’énervement, le sourire, la joie, les rires mais aussi la tristesse. Ce que je préfère dans cette saga.

J’ai encore une fois adoré ce tome. Ouvrir un livre de cette saga, c’est se plonger dans cet univers sans vouloir poser son livre. J’ai aimé retrouvé nos héros préférés. Je ne suis pas du tout absolument pressée de la clôturer.

Sans surprise, je vous conseille cette lecture et j’ai hâte de continuer avec Dante.

MOMENT FORT :

La rencontre Beau et les dames loufoques de la famille Marian.

EXTRAIT :

« – Tu comptes manger ce toast ou le baiser ? demanda Tilly.

Je sursautai et m’écartai. On n’était pas seuls ? Merde.

– Je vais le baiser, ça c’est sûr. Le TOAST, je voulais dire, le toast. Euh, attends, non. Je voulais dire : je ne vais pas le baiser. Le toast. Pourquoi est-ce que je baiserais un toast ? Et la bienséance limite à combien le nombre de fois où on prononce le mot « baiser » en présence de vieilles femmes ?

Mes joues s’échauffaient tandis que j’essayais de masquer mon embarras. »

EN RÉSUMÉ : Je vous recommande ce tome, cette saga, cette auteure. Si vous n’avez pas encore tenté l’expérience, foncez !

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!