Mon blog

Chronique littéraire

The Truth With Philip

Abel Assecq – 01 Mai 2020 – Autoédition

C’est parti pour la présidence.

THÈMES ABORDÉS : Littérature MM – Humour – Politique – Amitié – Secret.

RÉSUMÉ : Élection présidentielle américaine de 2016.

Philip Wester, gouverneur du Kansas vient de se déclarer pour l’investiture démocrate, son slogan The Truth With Phlip. Son objectif : relever le débat, améliorer le quotidien des Américains. Pour cela, il va s’entourer de son meilleur ami qui l’a foutu dans cette merde, de sa secrétaire, fan de fantasy, d’un attaché de presse si optimiste et enthousiaste, qu’il en est épuisant et enfin un directeur de campagne qui a tout quitté pour le rejoindre.

Arrivera-t-il à conquérir le parti démocrate ? Réfréner son tempérament impulsif et fonceur ? Convaincre le peuple américain ?

Et s’il parvenait à trouver l’amour dans tout cela ?

Ah oui, petite précision, il est gay.

MON AVIS : 4/5

Je remercie l’auteur pour m’avoir proposé son titre et de l’envoi de ce Service Presse.  J’ai beaucoup aimé le résumé et je me suis dit que ce serait sympa d’essayer un nouveau style.

Philip est gouverneur, mais après une énième intervention avec son franc parler, il n’a plus le choix il a besoin d’un chargé de communication. La situation devient grave. Mais quand on lui proposera de mentir, il choisira la voix de la vérité et écouter de charmant nouveau chargé de com’ et direction la présidence. Entre coup bas, menaces et homophobie, Philip devrait tout affronter avec son équipe. Car oui, Philip est gay et commence à tomber sous le charme d’un charmant jeune homme.

C’est pour moi une très belle découverte. Autant pour la plume de l’auteur, dynamique et agréable, que pour les personnages et l’histoire.

Philip est charmant et très drôle. On sent l’homme sûr de lui, mais sans que ce soit un défaut. Il en fait sa force, pour oser dire toute sa vérité. Jonathan est plus réservé mais il forme un duo de choc. Les autres personnages, plus secondaires mais qui ont une réelle importance pour moi dans l’histoire, sont aussi très attachants.

En résumé, on commence à connaître toute cette petite bande dans les premiers chapitres et aussitôt on les adore.

Le vrai plus pour moi est la façon de l’auteur de manier l’humour dans des thèmes forts comme la politique et surtout l’homosexualité (en politique et l’homophobie). J’ai trouvé qu’Abel était juste et qu’il avait fourni un très bon travail.

Mon seul bémol ? Le choix d’utiliser des noms très ressemblant pour des personnes connus. Par exemple, Aboma pour Obama. Je comprends ce choix mais cela m’a des fois perdue dans ma lecture. Par contre, j’ai beaucoup aimé l’idée des tweets !

Je suis très contente de cette découverte. Une histoire comme je les aime et que la romance soit seulement en fond ne m’a absolument pas dérangé. Les personnages sont assez fort pour être amplement suffisant. Un livre que je conseillerais avec plaisir et surtout que je continuerais !

Je pense que j’ai plus qu’à prendre mon mal en patience.

MOMENT FORT :

L’annonce de Philip de sa candidature vers la présidence.

EXTRAIT :

 » – Ça, je m’en contrecoup. Moi, tout ce que je vois, c’est que depuis des mois, t’as bouleversé ma vie, tu m’as rendu meilleur et plus fort aussi. « 

EN RÉSUMÉ : Je recommande cette histoire à tous.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Eleanor et Grey

Chronique littéraire