Mon blog

Chronique littéraire

Le Courroux du bottier (tome 1, Les loups de Walburg)

George J. Ghislain – 07 Mai 2020 – Juno Publishing

La reconnaissance

THÈMES ABORDÉS : Romance MM – Historique – Violence – Loup – Relation interdite.

RÉSUMÉ : Germanie, Province de Walburg, 1360. Huit années après la fin de l’épidémie de peste.

Arn est apprenti-bottier dans la ville fortifiée de Walburg, capitale de la Province du même nom.

Ou plutôt, il l’était.

Surpris en plein ébats avec Günther, il est contraint à fuir la ville en pleine tempête de neige tandis que son beau forgeron est fait prisonnier par la Garde de la Ville. La justice de la Ville, sous la houlette de Marcus, le Prince-évêque tyrannique, ne laisse planer aucun doute quant au sort réservé au forgeron. Il sera pendu, haut et court.

La fuite d’Arn lui laisse un sentiment amer, la terreur occultant en partie l’horreur du tournant que vient de prendre sa vie. Il aurait voulu mourir avec son amant.

À moitié gelé, en lisière de bois, après une nuit de marche forcée dans la neige épaisse, des hommes vêtus de peaux de loups le trouvent.

Ils ne sont pas seuls. Il y a des loups à leurs côtés. Des vrais. Et eux aussi sont terrifiants.

AVIS EXTÉRIEURS :

Booknode : /10
Amazon : /5

LES + :
LES – :

Sortie récente = travail en cours.

MON AVIS : 5/5

Je remercie fortement Juno Publishing pour ce Service Presse. En toute honnêteté, c’est grâce à Éric (blogueur sur le nom TOSHOKAN) que j’ai pris ce titre, et je le remercie encore !

Pour débuter, sachez que ce n’est absolument pas une romance bit-lit, avec des métamorphes. C’est une romance historique et les loups présents sont des loups et simplement des loups même si ce mot ne leur convient pas vraiment.

Nous sommes envoyés dès les premières lignes en Germanie, à une époque où les gens ont besoin d’un être supérieur à qui se raccrocher après les horreurs de la peste, apparut et laissant d’innombrables morts quelques années plus tôt. C’est surtout une époque et un lieu où l’homosexualité est considérée comme un crime.

C’est une chronique assez dure à écrire pour moi pour plusieurs raisons. Déjà, je ne veux rien spoiler, c’est un texte qui mérite d’être lu sans savoir plus que le résumé. Ensuite, c’est un réel coup de coeur et poser par écrit mes sentiments envers cette sublime histoire est compliqué. J’ai l’impression que rien ne saura à sa hauteur. Pour finir, c’est pour moi un livre destiné à tous. Amateur d’homoromance ou non, le message est fort, beau mais surtout une réalité qu’encore aujourd’hui, il serait bon de connaître. Par conséquent, la chronique ne sera pas comme d’habitude.

Je ne vous présenterais pas les héros de cette histoire par des noms. Je vous parlerais seulement d’hommes qui par amour, par volonté d’être accepté en tant qu’être humain, seront prêts à prendre des risques. Des hommes solidaires, qui malgré des blessures, des passés douloureux, sauront vous montrer les profondeurs de leur grand coeur. Je dis des hommes mais des femmes aussi. Des personnages forts, beaux qui peu importe leurs sexualités prôneront l’amour.

Les loups sont ici des personnages secondaires mais primordiaux. Des personnages importants. J’avais déjà beaucoup d’admiration et de respect pour cette espèce. Comprendre leur comportement, le fonctionnement d’une meute, a été réellement intéressant pour moi.

Cela faisait très longtemps que je n’avais pas lu de roman historique. Je pensais sincèrement que ce livre ne serait pas pour moi. Pourtant, grâce à l’auteur, il m’a réconcilié avec le genre. Il nous propose un travail spectaculaire de recherche. Sa plume est tendre, douce mais aussi fluide et dynamique. Les touches d’humours font un bien fou dans un tel contexte. Je sais que je prendrai beaucoup de plaisir à découvrir sa bibliographie. Un auteur à découvrir vraiment.

Sans surprise, je continuerais avec grand plaisir cette saga. Je ne sais pas où l’auteur nous enverra dans cette suite mais je serais là sans faute. Cette histoire marquera tous vos sentiments : pleurs, tristesse, sourire, tendresse, révolte, amour…

MOMENT FORT :

La bataille au village.

EXTRAIT :

“Tu as cela en toi. Ce n’est pas donné à tout le monde. Tu ne cherches pas le pouvoir pour l’aura que cela te donne, ou pour les richesses. Tu fais simplement ce qui est juste.”

EN RÉSUMÉ : Je recommande ce livre.

POUR Y ACCÉDER : 

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle!

Recevez par e-mail mes nouvelles chroniques et vidéos, les sorties littéraires à venir, les évènements à ne pas manquer, …

En renseignant votre prénom et votre adresse email, vous donnez votre accord pour recevoir par email ma newsletter mensuelle, et prenez connaissance de ma Politique de Confidentialité.

Mentions légales – CGU . Politique de confidentialité . Faisons bouger les mentalités : soutenons Le Refuge