Mon blog

Chronique littéraire

Porter (tome 3, Kings of Biker)

Allison B. – 19 Octobre 2019 – Autoédition.

Case départ

THÈMES ABORDÉS :  Romance – Road Trip – Amour de jeunesse – Biker – Maladie – Moto – Érotisme.

RÉSUMÉ : Après plusieurs échecs, tant au niveau sentimental, qu’au sein du club, Porter est au plus mal. Il décide d’effectuer un road trip à travers les états pour rejoindre son pays natal : le Canada.

Là-bas, Il y a laissé tous ses plus beaux souvenirs, notamment ses débuts dans le club des MC Devil’s, et son premier amour, Sage.

Alors qu’il l’imaginait mariée à un membre du club, Porter était loin de se douter de l’enfer qu’est devenue sa vie. Son tempérament de feu, lui, n’a pas changé, mais Porter est déterminé à percer la carapace de celle qu’il a aimée et à découvrir comment elle en est arrivée là.

AVIS EXTÉRIEURS :

Booknode : 8,33/10
Amazon : 4,6/5

LES + : Personnages attachants / Tome au-dessus des autres.
LES – : Pas le comportement d’un Biker.

MON AVIS :  7,5/10

On se retrouve pour le dernier rendez-vous hebdomadaire pour parler de Porter. Je remercie l’auteure pour ce Service Presse. Une aventure se finit avec le charmant Porter.

Si vous vous souvenez bien, j’avais été déçu du tome 2. Mais les événements de ce livre m’ont poussé à lire l’histoire de Porter impatiemment. Son rôle était ambigu. Mais ici, l’auteure décrit un personnage qu’on est obligé d’aimer. Il est doux, profond, attachant. Sa timidité le rend sexy et charmant. Je vais être honnête, cela ne ressemble pas à un Biker mais comme exprimé avant, cet aspect n’a jamais vraiment été mis en avant ou pas assez à mon goût. Donc dans ce tome, je ne cherche plus des histoires de Biker, mais de la romance et des explications. Malheureusement, Sage n’a pas su me conquérir. Je n’ai pas aimé son caractère. Son histoire est dure et touchante mais je ne l’ai pas trouvé attachante. Chacun ces goûts.  Par conséquent, leur couple ne m’a pas rempli d’amour. Il est joli mais je ne les trouve pas complémentaires. Le charme de ce tome revient vraiment à Porter pour moi.

On ne retrouve aucuns personnages des tomes précédents et j’ai trouvé ça triste. Déjà le comportement du club vis-à-vis de Porter et Alice m’avait étonné mais que là personnes ne cherchent à avoir des nouvelles de leur ancien frère j’ai trouvé ça dommage. Attention, cela n’enlève rien à l’histoire, c’est seulement moi qui aurais aimé avoir le reste de la bande. En lisant les remerciements, j’ai appris que Théo était censé clôturer la saga donc peut-être que cela explique la non-présence des autres.  On rencontre cependant d’autres personnages secondaires. Famille, amis, chacun à sa place dans ce livre. Mon seul bémol vient du grand méchant qui se fait avoir trop facilement à mon goût.

Globalement je trouve ce tome au-dessus des précédents. Même si le début est rempli de longueurs, une fois la fin du road trip, je n’ai plus lâché mon livre. L’auteure a très bien travaillé son sujet et mets notre cœur à rude épreuve. Si vous ne pleurez pas avant la fin du livre, je ne vous comprendrais pas !

Porter devient mon personnage préféré toute catégorie, on veut un homme comme lui dans notre vie.

MOMENT FORT :

Sans explications, pour ne pas spoiler, le séjour de Porter à l’hôpital.

EXTRAIT :

« Ma femme, mon premier amour et sans doute mon dernier, quoi qu’il advienne. »

EN RÉSUMÉ : Je recommande ce tome.

POUR Y ACCÉDER ?

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle!

Recevez par e-mail mes nouvelles chroniques et vidéos, les sorties littéraires à venir, les évènements à ne pas manquer, …

En renseignant votre prénom et votre adresse email, vous donnez votre accord pour recevoir par email ma newsletter mensuelle, et prenez connaissance de ma Politique de Confidentialité.

Mentions légales – CGU . Politique de confidentialité . Faisons bouger les mentalités : soutenons Le Refuge