Mon blog

Chronique littéraire

Anticlinal : À l’aube du dix-millième jour

Maxent Lisle – 5 Juillet 2019 – Librinova (Autoédition)

Un mensonge familial

THÈMES ABORDÉS :  Drame – Inceste – Famille – Amitié – Mensonge – Érotisme.

RÉSUMÉ : Bravant la morale et l’interdit, Aline zigzague hors des sentiers battus avec ses deux fidèles amies : Chloé, l’écorchée vive en mal d’enfance et Cécile, la brillante modiste ambivalente. À la mort prématurée de sa mère, Aline met le doigt sur un secret familial et retrouve la trace de son père. Elle s’élance alors avec fébrilité et espoir vers l’inconnu.

Entre Méditerranée et premières hauteurs des Alpes, Aline a été élevée par sa mère et sa tante aux côtés de son cousin protecteur. Hantée par l’absence du père, elle sort tourmentée de ses jeunes années, sans pouvoir établir de liaison affective stable.

De la vérité sur sa famille, mais surtout de la rencontre d’Aline avec son père, naîtra un trouble dévastateur. Chloé et Cécile poseront un regard différent sur l’événement et ses rebondissements, qui bouleverseront la vie d’Aline et infléchiront les relations des trois femmes entre elles.

Affrontant les vicissitudes de l’amour filial et passionnel, Aline trouvera peu à peu le chemin de sa renaissance.

Abandon, mensonge, violence : comment se construire et aimer sans repères ?

Anticlinal, ou les aventures sentimentales d’une jeune femme en quête d’identité, avançant sur l’étroit chemin de la vérité et de l’amour.

AVIS EXTÉRIEURS :

Booknode : 10/10
Amazon : 4,9/5

LES + : Personnages profonds / Histoire / Message derrière.
LES – : Aucun pour le moment.

MON AVIS : 8,7/10

Je remercie l’auteur pour m’avoir proposé ce Service Presse et sa confiance. C’est le résumé qui m’a attiré et la possibilité de découvrir un nouvel univers qui m’a poussé à prendre ce livre. Mais une fois ma lecture terminée, on comprend qu’on vient de vivre un moment marquant et que la couverture est superbement choisie.

Aline est le personnage principal. Dès le début, j’ai eu un sentiment de gêne vis-à-vis d’elle. C’est une adulte mais sa façon d’agir, de penser et de parler me fait plus penser à une petite fille. On comprend vite que derrière ce comportement, une profonde blessure se trouve. Elle est touchante et profonde. Elle ne cherche que la vérité et quand celle-ci arrive, elle ne cherche que l’acceptation et la reconnaissance. Quitte à accepter une cruauté de la personne qui est censée l’aimer.

Les personnages secondaires sont importants et nombreux ; ce qui au début m’a quelques fois laissée perdue. On navigue à travers plusieurs points de vue, à différentes étapes de la vie d’Aline ou des personnages. Même si ça rend la lecture difficile quelques fois, je ne peux que vous dire, de tenir bon.

Ce livre me sort de mes convictions. Je suis adepte de la romance, il n’y en a pas vraiment, j’aime les enquêtes policières, et ici même si un mystère plane, ce n’est pas la même chose. L’idée est toutefois bonne et originale mais pour ma part, j’ai compris assez tôt le mensonge familial. Mais je suis heureuse d’avoir lu ce livre car c’est un ouvrage pour les femmes, pour les violences sexuelles faites aux femmes, pour le manque de respect faites aux femmes, pour les femmes qui ont été détruites par quelqu’un d’important et qui ont réussi à se relever.

Plus haut, je vous informais qu’après lecture, le choix de la couverture est génial car cette jolie petite fille correspond exactement à Aline. Une petite fille joyeuse et souriante dans un corps de femme. Une jeune fille qui souhaite enfin connaître ce qui lui manquait enfant.

Par contre, je ne m’attendais pas du tout à cette fin, qui malgré sa beauté m’a laissé sur ma faim.

MOMENT FORT :

Le rendez-vous d’Aline avec son père et l’acte qu’elle accepte pour être enfin aimé.

EXTRAIT :

« Aline grelotta, sortit de ses rêveries et reprit sa marche en se hâtant, soumise à un sentiment d’urgence. La douleur la saisissait par moment, mordante, mais diffuse, et l’angoisse la submergeait soudainement. Elle se sentait vide et fragile, incapable d’endiguer le stress. Le monde devenait hostile, la prenait en faute et la recouvrait d’une culpabilité indistincte. »

EN RÉSUMÉ : Je recommande ce livre mais attention il est pour un public averti pour le coté interdit et incestueux.

POUR Y ACCÉDER :

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez d’autres livres du même thème!

Abonnez-vous à ma newsletter mensuelle!

Recevez par e-mail mes nouvelles chroniques et vidéos, les sorties littéraires à venir, les évènements à ne pas manquer, …

En renseignant votre prénom et votre adresse email, vous donnez votre accord pour recevoir par email ma newsletter mensuelle, et prenez connaissance de ma Politique de Confidentialité.

Mentions légales – CGU . Politique de confidentialité . Faisons bouger les mentalités : soutenons Le Refuge